Les alliance de l'Eglise



Reconnaitre un disciple du Christ



1. Jean 13:35
Mes disciples se reconnaissent à ceci: ils aiment les uns les autres.


2.Matthieu 5.43-48
Vous avez appris: tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
Mais moi, je vous dis: aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent.
Ainsi vous deviendrez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever le soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, que méritez-vous ? Les païens n’agissent-ils pas ainsi ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens saluent aussi leurs frères.
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.


3. Matthieu 7:21 7.21
Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais ceux-là seul qui fait la volonté de mon Père.
http://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html


4. Matthieu 17:18-20
Jésus parla sévèrement au démon, qui sortit de lui, et l'enfant fut de suite guéri.
Alors les disciples s'approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier: Pourquoi n'avons-nous pu chasser ce démon ? C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Si vous aviez une foi grosse comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.
http://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html


5. Matthieu 5:14-16 Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.
http://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html


Etre chrétien est un comportement

Certains pensent qu'on reconnait un disciple du Christ à son certificat de baptême, à sa présence à la messe dominicale, au catéchisme qu'il a appris, au Credo qu'il récite... que sais-je ? appartenir à l'Eglise du Christ implique davantage que l'appartenance à un "club colombophile".

Etre chrétien, plus qu'une affiliation, c'est un comportement (Matthieu 7:21). Si quelqu'un vous dit qu'un disciple de Jésus est simplement un baptisé, dites lui de relire les évangiles, et pas vite, vite et pas en diagonale.

Il faut lire les évangiles lentement et ne pas sauter rapidement d'un paragraphe à l'autre en se disant "je connais". On ne connait jamais assez. C'est Satan qui vous fait croire que vous connaissez ...

Jésus reconnait ses disciples à leur comportement: les chrétiens s'aiment les uns les autres et ils aiment aussi leurs ennemis. Jésus ne demande pas d'appartenir à telle ou telle dénomination. Il demande simplement d'aimer (Jean 13:35) ...

Le reste a été ajouté par les diverses dénominations.

L'amour des autres doit aussi s'exprimer: on doit voir que vous aimez votre prochain. Vous ne devez pas être celui qui joue les indifférents quand un autre souffre. Un chrétien est quelqu'un qui partage tout avec les autres et qui le montre à tous: il doit être une lumière ! (Matthieu 5:14-16) .

Il commence par donner un euro a ce pauvre qui tend la main, puis il donne deux euros ... un jour qu'il n'a pas de monnaie, il se force à donner le billet de 10 euros qu'il aurait du changer. Il voit le sourire de bonheur de celui qui est assis là. L'évangile, lui apprendra que c'est et le sourire du pauvre et celui de Jésus qu'il voit.

Finalement ce chrétien finit par devenir pauvre à force de donner ici et là. Plus il devient pauvre, plus il se rapproche de Jésus.

Tout à coup il sentira la présence de Dieu près de lui. Je ne sais pas comment elle se manifestera chez lui, mais elle se manifestera et il sentira Dieu à ses côtés. Il recevra aussi de multiplies preuves d'amour, des preuves irréfutables. Dieu limera ses défauts et il l'aidera à mieux aimer les autres ... L'existence de Dieu deviendra convaincante. Dieu donnera des preuves de sa présence, preuves personnelles peut-être, mais certainement convaincantes ...

Contrairement à ce qu'affirme le credo, ce n'est pas vous qui décidez de l'existence de Dieu, c'est Dieu qui vous prouve son existence: la foi est un don de Dieu et pas le fruit de vos gesticulations ! La foi n'est pas stable, elle peut atteindre de considérables proportions. Votre foi pourrait même déplacer des montagnes (Matthieu 17:18-20) :

Quelque soit l'Eglise à laquelle vous apparteniez, pour être disciple du Christ, vous devez aimez votre prochain (Jean 13:35). Si Karl Marx, Che Gevara ou Fidel Castro aimaient leur prochain, ils aimaient Dieu sans le savoir ... en effet aimer Dieu c'est aimer les autres. Contrairement à ce que certains pensent, aimer Dieu n'est pas se contorsionner devant un ostensoir, mais faire sa volonté.

Le Christ est au milieu de ceux qui prient. L'ostensoir est une invention humaine pour idolâtres égarés !

Celui qui n'aime pas son prochain devra s'expliquer avec Jésus le jour du jugement .

Mais depuis que Jésus est ressuscité, l'homme n'a jamais autant détesté son prochain. Au siècle dernier, on a fait deux guerres mondiales, on a inventé et utilisé la bombe atomique, fait des génocides, des Guantanamo, des prisons cachées. On pratique la torture...

Apparemment le message d'amour du Christ n'a eut aucun effet.

On dirait que le Christ n'est pas venu parmi nous ... Seul le Satan semble pouvoir s'exprimer en toute liberté. Je me tourne vers le Vatican et je leur demande si on n'y cherche pas plus la gloire humaine que la croix du Christ. Celui qui dit des choses semblables égratigne leur orgueil ...



crimes

Voilà où nous en sommes, après vingt siècles de christianisme. On a tué près de 500 civils à cet endroit (Maï Laï, Viet Nam), ce jour-là ... Or, il y a plus d'un milliard de chrétiens dit-on ! Des chré qui dorment !
https://en.wikipedia.org/wiki/My_Lai_Massacre

Jésus, l' Eglise et les Grands de ce monde



Jésus et les Grands de ce monde



1. Luc 4.5-8
Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.


2. Matthieu 4:18-22
Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs. Il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent. De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui réparaient leurs filets. Il les appela, et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père, et le suivirent.


3. Matthieu 20.25
Jésus les appela, et dit: Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n'en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave. C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour ses amis.
http://www.info-bible.org/lsg/INDEX.html


Jésus se choisit des collaborateurs.


Jésus commença sa carrière au désert, en repoussant les tentations de Satan (Luc 4.5-8): Il refusa de s'associer aux Grands de ce monde. Si Satan connaissaient bien ces gens-là, Jésus les connaissaient mieux encore.

Jésus ne fréquenta ni Hérodes, ni Pilate, ni L'empereur de Rome.

Il aurait pu diffuser son message par le haut en utilisant les grands pour le véhiculer. mais à la manière dont ils vivent, les Grands n'aurait jamais été une lumière pour le peuple. Imaginez un roi demandant ses sujets de s'aimer les uns les autres et d'aimer leurs ennemis ... Imaginez un roi lavant les pieds de ses sujets ...

Le peuple aurait immédiatement vu la discordance entre le message transmis et le comportement des diffuseurs.

Jésus décida donc de former des petits au prêche. Il choisit ses futurs collaborateurs dans les couches les plus basses de la société (Matthieu 4:18-22). Les disciples n'étaient pas diplômés des Grandes Ecole de théologie: ils étaient de simples pêcheurs. Jésus ne leur demanda même pas de curriculum avant de les embaucher. Il voulait évangéliser des gens simples en utilisant des gens simples ...

Ce qui pourrait surprendre, c'est que Jésus ne se soit pas servi dans la hiérarchie religieuse juive. Rationnellement on aurait pu s'attendre à ce qu'il contacte, un Grand Prêtre, un Scribe que sais-je ... Il ne collabora donc pas avec les Grands de ce monde qu'ils soient laïcs ou religieux.

La lecture des évangiles vous montrera ses qualités pédagogiques, l'enseignement fut à la fois théorique et pratique.


Des collaborateurs corrompus.


Pendant un peu plus de deux siècles après la résurrection de Jésus, de petits groupes de chrétiens métastasèrent un peu partout dans l'empire romain, formant de petites communautés. Ils appliquaient l'évangile à la lettre et mettaient tout en commun. Ils firent peur comme les communistes firent peur. Ils furent souvent persécutés.

L'empereur Romain Constantin vit avec intérêt la croissance de cette religion et pensa l'utiliser pour ressouder son empire. Il fit donc une proposition d'alliance au pape Sylvestre. Celui-ci accepta. Pour que le message divin soit utilisable, il fut sérieusement édulcoré. Le pape et ses employés devinrent des Grands. Des Grands à qui on lavait les pieds et qui ne lavaient plus ceux des petits (Matthieu 20.25) ... on décida de tuer ses ennemis au lieu de les aimer ... bref, on commença à faire comme on fait maintenant !

Progressivement on fit ce que le christ voulait éviter: on diffusa par le haut un message "récupéré".

Ne soyez donc pas étonné de voir les bombes tomber et les cadavres s'accumuler. On ne persécute plus, on utilise ... les chrétiens.


A Rome, il n'y a que des grands.


Les petits de Rome sont donc devenus des Grands et vivent dans un palais luxueux, le Vatican. Nous sommes loin des sentier poudreux de Galilée. Au lieu de mimer Jésus se promenant avec ses petits, s'habillant comme les petits, on ne trouve plus que des grands "harnachés" comme à Hollywood.

Si vous allez à Rome vous verrez que les Grands de ce monde sont reçus dans des locaux somptueux, alors que les petits crient "vive le Pape" sur la place Saint Pierre en se protègeant contre les intempéries.

On devrait interroger Jésus et lui demander ce qu'il pense de cette nouvelle situation.


Le message d'amour de Jésus est bafoué.


Certain Papes organisèrent des croisades, il y eut certainement des théologiens pour justifier les meurtres des infidèles en modifiant les paroles de Jésus. On tortura puis on brûla vifs des "hérétiques", on fit des procès à Galilée. On se débarrassa des jésuites qui reprochaient aux nations colonisatrices certaines de leurs méthodes ...

Plus rien n'arrêtait le mal ... La mort du Christ a eu lieu ils a plus de vingt siècles, Il serait difficile de prouver qu'il y eut ne fut-ce qu'une petite amélioration. Les empires et les génocides se succèdent.

On mondialise le mal ! Vous ne croyez peut-être pas en Dieu, mais moi j'y crois: il est venu pour mondialiser le bien.

Satan, le Malin, ne s'est pas attaqué qu'aux petits, il s'est aussi attaqué à ces grands qu'il connaissait si bien !


Les disciples du Christ doivent se réveiller


Au Viet Nam, en Iraq, en Syrie ... on a commis et on commet des crimes abominables. Ce sont les nations chrétiennes qui bombardent. Ce sont nos jeunes avec les F16 qui tuent.

S'il y a un milliard de baptisés, ils font partie du milliard de riches. Avec les autres riches, ils bombardent le monde des pauvres.

A Bruxelles il y a un archevêque qui sait que la majorité de ses ouailles est catholique. Les catholiques ne font rien alors que dans un petit village, "Klein Vogel" il y a plusieurs ogives nucléaires, alors que la Belgique vend des armes à ceux qui tuent en Syrie.

Il y a un problème de vocations en Belgique. De plus en plus de prêtres sont africains. Je me demande pourquoi les évêques ne sont pas eux aussi africains ... L'Eglise n'est-elle pas universelle !

Allemand, Français, Belges se plaignent du terrorisme alors qu'il envoient leurs avions bombarder le Moyen Orient. Qui furent les premiers terroristes, les islamistes ou nous ?

Nous voila à nouveau "en croisade" !



Comment on s'aime l'un l'autre



Busch et ses complices ont ouvert la boîte de Pandore: ils ont commencé le drame au Moyen Orient en attaquant l'Iraq.

Saddam Hussein était à la fois dictateur et criminel. Pour bien le prouver Busch fit tuer plus de civils que Saddam Hussein n' en a jamais tué. Mais le criminel reste Saddam Hussein.

"Tuer les civils commença lors des Bombardements de l'Allemagne en 1944 puis avec les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

Ça rapportait gros !

On gagne plus en Bombardant les civils qu'en bombardant les dictateurs.

Obama améliora la technique. Il entraîna et on arma de "faux rebelles". il simula ainsi une guerre civile. Les rebelles tuent des civils: il ne faut plus envoyer de troupes, seulement les entraineurs de la CIA, ceux qu'on avait utilisé en Amérique du Sud.

La technique fut testée en Ukraine et en Syrie.

Juguler la Presse, permit de créer des dictateurs sur mesure et leur attribuer toute sorte de crimes. C'est ainsi que l'on manipula l'opinions publique. Peu de gens ont jamais vu Putin, ni même un Russe, mais ils détestent un Putin et des Russes qu'ils ne connaissent pas. Avez-vous vu Assad ? Mais vous croyez ce qu'en dit la presse ...

Certains ne croient pas en Dieu, mais croient les bobards des médias !

C'est le lecteur qui paye le journal qui le manipule. C'est donc une manipulation économique.

Depuis la mésalliance de Sylvestre, les guerres se succédèrent: croisades, guerres coloniales, guerres mondiales .... Chacune fit font couler pas mal de sang, multiplia les viols et vols. En 2016, Noël s'est passé sous les bombes américaines, russes, européennes, Syriennes, Saoudiennes ... Bref, pour se tuer les uns les autres, nous n'avons de leçon à prendre de personne !

"Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !"

Quittons les assassins et revenons à la loi du Christ "aimez-vous les uns les autres" dont on s'éloigne de plus en plus !

A toutes les époques s'il y eut cependant de véritables saints, d'autres quittèrent l'Eglise, ne la trouvant pas crédible ... Quant à moi, je ne quitterai pas, mais je prendrai torchons, savons et serpillières ! Le Christ est une réalité et son message d'amour doit être transmis ! Ce qu'il faudrait c'est une mondialisation de l'amour !

Manipuler l'opinion pour semer la haine.



Je ne sais pas si vous connaissez Obama, Putin, Assad ... Vous me répondrez sans doutes que vous ne les avez jamais vu, mais que vous avez tellement lu et entendu à leur sujet que c'est comme si vous les connaissiez.

Pouvez-vous vérifiez ces multiples informations, ou faites-vous confiance à ceux qui vous les livrent ? Pensez-vous que votre journaliste vérifie son information ou fait simplement confiance à l'agence de presse dont il recopie le texte.

Le Russe moyen est persuadé que Barack Obama est un bellâtre sanguinaire, que les américains se bâtissent un empire, à coups de dollars ... L'Américain moyen pense que Vladimir Putin est une sorte de criminel qui veut restaurer la puissance de son pays et abattre la démocratie.

Le Russe moyen pense qu'il est bon mais que l'Américain moyen est un sauvage qui ne respecte rien ni personne. L'Américain moyen pense qu'il est bon mais que me Russe moyen est un braque plein de Vodka.

Personne ne connait plus personne, nous avons tous des à aprioris: favorables pour nous, défavorables pour d'autres. Ces différences de conceptions sont le résultat des manipulations de la presse: au lieu de nous informer, on nous forme. On nous forme à nous haïr les uns les autres: Si le Christ voulait que l'on s'aime les uns les autres, la presse nous apprend à nous haïr les uns les autres !

On se demande qui tire les ficelles de la haine ! Elle fait naître en chacun le désir de faire la guerre à l'autre ! Les Américains qui sont bons doivent faire la guerre aux Russes qui sont mauvais !

Il serait peut-être bon de nous rappeler que nous sommes tous frères et fils de Dieu. Dieu aime autant les Russes que les américains !

Le problème pour l'Eglise n'est pas de se choisir un clan, mais de ramener le monde au Christ. Souvenons-nous que nous jouons à ce jeu: parmi ceux qui se haïssent on retrouve le milliard de chrétiens dont on parle partout !

Si Amérique et Russie sont de ce monde, le Royaume de Dieu, lui, n'est pas de ce monde or c'est le Royaume de Dieu que nous recherchons !