Du béton pour enlaidir la ville

Arlon est une ville ancienne, il y a eu des celtes, des romains, des germains ... que sais-je. Il faut donc se retirer de la tête l'idée qu'il y a un style arlonais. Mais maintenant, ce n'est pas la beauté qui compte, mais l'argent. Pas seulement à Arlon.

Reconstruire comme avant n'a donc aucun sens. Avant quoi ? Mais construire comme à Buenos Aires ou à Hong Kong n'a pas de sens non plus. Ce qu'il faut c'est bâtir quelque chose d'original et qui plaise à la population, pas quelque chose de moche qui ne nous coûte rien et qu'on vend très cher. Je sais qu'il y a de plus en plus d'architectes, et qu'ils doivent gagner leur vie.

Dans beaucoup de villes de par le monde, on utilise le béton pour construire des maisons qui ne coûtent pas cher et qui rapportent beaucoup à ceux qui les construisent. Comme disait une de mes amies américaines en visitant Bruxelles: "Vos architectes ne sont pas plus originaux que les nôtres, ils foutent aussi de la merde partout". Ce n'est pas que le béton soit laid, mais il vieillit vite et mal et en plus, il devient vite très sale ... ! Chaque fois on nous promet du beau et chaque fois c'est plus moche qu'avant: on ne devrait utiliser que les matériaux testés ...réellemnt testés ! On devrait éviter les calculs avec extrapolations. On devrait punir ceux qui ont laiussé construire des horreurs ...

Pour voir comment le béton s'intègre dans le paysage arlonais, promenons nous. Descendons la rue des Capucins à droite de la "Montée Royale" vers la gare.

Prenons d'abord la rue des Capucins. Soyez prudent, cette rue étroite est à sens unique, les trottoirs sont étroits eux aussi, les voitures roulent à grande vitesse ... Les chauffeurs roulent vite pour vite souper et ne pas "louper le match" à la télé. Prenons vite la Place Camille Cerf.


001.jpg

Figure 001: 
La Montée Royale:
(en parler local: les escaliers de Saint Donat).
La photo montre qu'il y a un palier par stations du chemin de la croix. Partons du pied de l'escalier pour notre balade et descendons la rue des Capucins à notre gauche !


Regardez les fenêtres des maisons: on a enlevé tous les volets. Ces volets donnaient un cachet typique aux maisons de la rue. On a ensuite demandé à des architectes de construire un énorme bloc imitant les habitations du passé. On n'imite pas le passé.


002.jpg

Figure 002: La place Camille Cerf
On a demandé à des architectes de construire un énorme bloc (à droite) imitant les habitations du passé. Ça fait un peu crème glacée non ?!


D'ailleurs le passé fut jadis le présent. Au lieu d'imiter on ferait mieux de créer quelque chose de beau avec ce dont nous disposons actuellement. Des architecte ont construit des choses originales à Arlon, des choses qui se mariaient bien avec ce qui était. On peut faire cohabiter du contemporain et du passé, l'intégration est peut-être une chose difficile à réaliser, mais elle est possible !

Rattrapons la rue de la Porte Neuve et retournons vers la rue des Capucins et descendons-là.

Regardez ce qui reste de la boulangerie Simonis, une maison dans la "Death Row", qui espère peut-être encore l'un ou l'autre sursis. On arrive sur la Place du docteur Hollenfeltz. Vous ne le saviez pas, mais, avant d'être assassiné par les boches, le docteur était un protecteur des Arts et des Lettres, et en sa mémoire on a transformé la place en "chancre communal": avez-vous vu le béton qui remplace l'imprimerie Fasbender, avez-vous vu ce que sont devenus les maisons Cahen et Martha, avez-vous vu leur état d'abandon ? A part cela, fleurit-on la plaque commétmorative le 25 août


003.jpg

Figure 003: Le Docteur Jean Louis Hollenfeltz était un mécène, c'est lui qui a restauré la pharmacie de l'Abbaye d'Orval.


Jadis la boucherie Guirsch et l'épicerie Klein-brücher avaient de l'allure, mais actuellement, ces maisons sont devenues laides. Elles ne sont pas devenues laides parce qu'on les a démolies et mal reconstruites. Au contraire, on a modifié, juste ce qu'il faut pour qu'elle deviennen laides: la laideur ça se conçoit un peu comme la beauté et je me demande si cela ne nécessité pas autant d'énergie et de longues études !


001.jpg

Figure 004: La boucherie Guirsch
On voit, à gauche, ce qui était la boucherie Guirsch, au centre (Le Central) l'épicerie Klein-Brücher et au coin le magasin "Au Panier d'Or". Au fond, à droite, on voit l'imprimerie Everling. A part les rez de chaussée, les maisons n'ont pas été modifiées. Il n'y avait alores ni macadam ni autos !.


Devant ces maisons, chaque matin, les maraîchers du bas de la ville (il y avait des maraîchers à Arlon !) amenaient des grands paniers bruns contenant les légumes que des braves vieilles nous vendaient. Maintenant, les gens achètent des soupes en boîte avec "boulettes". Certains disent que ce sont des boulettes de viande de cheval ... va-t-on savoir ?

Le GB du Marché aux légumes est un bloc de béton laid et qui vieillit mal. Quelqu'un de riche et puissant a racheté les maisons qu'il y avait-là jadis. Ce quelqu'un a démoli ces maisons et les a remplacées par ce tas de béton (avec la bénédiction complice de l'urbanisme). Il y avait là le Métropole, le restaurant du "Frittert". Un restaurant où j'ai mangé des choses si délicates. Jadis, avant les pizzas on mangeait bien à Arlon ! Maintenant; on "bouffe" vite vite un sandwich bien gras en buvant du "Coca" bien sucré.


004.jpg

Figure 005: Le GB du Marché aux légumes est un bloc de béton laid, qui vieillit mal ... et qui salit !


Passons le long de " l'Hôtel du Nord", et à partir de l'ancien palais de Justice traversons la place Léopold en diagonale jusqu'à la rue Netzer. Ne visitons pas le parc ... On a enlevé le Kiosque du parc. Le parc est devenu une jungle. On y a juste installé des "chiottes modernes" (un Euro par personne). Il y avait des "chiottes communaux", on les a abattu et on y a mis le buste de Lenoir. Le pauvre Lenoir (Pourquoi n'y a-t-on pas mis le buste de Paul Reuter ... Na!). A part cela, si vous avez la prostate active, il vaut mieux prendre vos précautions.

On a aussi réaménagé le parc, on a par exemple placé un bâtiment atroce là où il y avait jadis l'office du Tourisme. J'ai pris des photos pour montrer combien c'est laid. Les terroristes ne sont pas mieux en Afghanistan. Les terroristes ont d'ailleurs déménagé ... ils sont maintenant au conseil communal d'Arlon !

005.jpg

Figure 006: Il y avait des "chiottes" ici. Vous deviez y aller à l'heure où les mouches étaient dans les cuisines des maisons voisines. On a démoli ces chiottes et on a placé le mémorial . Il y a des petits délicats qui vont pisser derrière le monument.

007.jpg

Figure 007: Visitez Arlon ... qu'ils disaient. C'est beau.

008.jpg

Figure 008: Avenue Molitor (1).

009.jpg

Figure 009: Avenue Molitor (2).