Les Elus.

C'était un rêve, un de ces rêves qu'on aimerait ne jamais quitter ...
Nous étions fort nombreux et très joyeux sur cette place. Beaucoup dansaient au son de musiques appropriées produites par des musiciens invisibles. Maintenant c'était du Jazz et je crois reconnaître Louis Armstrong ..., mais oui, il joue "Oh when the saints": Le chant qui accompagne la procession qui mène les élus vers la maison du Père éternel après le jugement dernier... Je voudrais être parmi les élus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/When_the_Saints_Go_Marching_In

Oh, when the saints go marching in
Oh, when the saints go marching in
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the drums begin to bang
Oh, when the drums begin to bang
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the stars fall from the sky
Oh, when the stars fall from the sky
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the moon turns red with blood
Oh, when the moon turns red with blood
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the trumpet sounds its call
Oh, when the trumpet sounds its call
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the fire begins to blaze
Oh, when the fire begins to blaze
I want to be in that number
When the saints go marching in

Oh, when the saints go marching in
Oh, when the saints go marching in
I want to be in that number
When the saints go marching in

J'écoute les paroles quand surgit de je ne sais d'où le Père de Cléry, mon titulaire en quatrième latine en 1951 à Metz. Après tant d'année, je fus heureux de le retrouver. Il me fit remarquer que la musique était adaptée à la situation. Que c'était à la fois une marche funéraire et une musique qui se dansait. Nous étions tous ressuscité et faisions partie du nombre des élus ... La tristesse n'était pas nécessaire !

Il me dit alors que tous était admis, même lui, ajoutant que Dieu devait être très bons.

Il nous donnait pratiquement tous les cours et donc celui de religion. Un jour, il avait dit qu'il avait du mal à s'expliquer comment un Dieu bon puisse créer l'Enfer. Qu'un homme créa l'Enfer, d'accord, mais un Dieu aussi bon ...

Quelqu'un du fond de la classe lui demanda alors où Dieu mettrait-il Hitler s'il n'y avait y avait pas d'Enfer. Le brave Père lui demanda alors qui lui avait dit qu'Hitler était en Enfer. Il ajouta immédiatement qu'il doutait être meilleur qu'Hitler. Il ajouta que s'il était sauvé ce ne serait pas en fonction de ses mérites, mais de l'amour infini de Dieu. D'ailleurs ajouta-t-il qui vous autorise à juger. La seule chose que vous puissiez faire est de prier ...

- "Je ne vois pas Dieu prendre Hitler par les épaules, le jeter dans les flammes d'un Haut-fourneau en lui disant je ne sais quoi ! N'oubliez pas que Hitler est comme vous un enfant de Dieu: Hitler est l'un de vos frères."

Le jour du jugement, aucun d'entre nous ne sera juge, nous serons simplement dans la foule, attendant notre sentence.

Quittons ces souvenirs et revenons au milieu de la foule ... On entend une autre musique funèbre, une valse française cette fois, Elle est chantée avec un fort accent américain par Paige Rees du groupe Angelus:

https://www.youtube.com/watch?v=Bg0IFP6ORkY
http://gauterdo.com/ref/jj/j.irai.la.voir.un.jour.html

J'irai la voir un jour
Au ciel dans la patrie
Oui, j'irai voir Marie
Ma joie et mon amour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour.] [bis]

J'irai la voir un jour
O cri plein d'espérance
Qui calme ma souffrance
Et charme ce séjour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la un jour.] [bis]

J'irai la voir un jour
J'irai m'unir aux anges
Pour dire ses louanges
Et pour former sa cour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour.] [bis]

J'irai la voir un jour
J'irai près de son trône
Recevoir la couronne
Que m'offre un Dieu d'amour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour.] [bis]

J'irai la voir un jour
Cette Vierge si belle
Bientôt j'irai près d'elle
Lui dire mon amour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour.] [bis]

J'irai la voir un jour
J'irai loin de la terre
Et sur son coeur de mère
Reposer sans retour.
[Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour.] [bis]

C'est alors que vint l'homme aux bouchons, ce vieil homme si gentil qui cherchait à pourvoir les handicapés de chaises roulante en collectant des bouchons. Il me dit avoir été surpris de découvrir l'existence d'un Dieu, et de tout ce qu'il découvrait. Le Père de Cléry lui répondit qu'aider un handicapé, c'était aimer Dieu et qu'il aimait donc Dieu sans le savoir. Il fit la même remarque à L.O. qui lui aidait son entourage et qui fut lui aussi étonné de l'existence d'un Dieu ...

L.O et l'homme au bouchon aimait Dieu en ignorant son existence. Il était tout à fait normal de les retrouver ici ...

À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (saint Jean 13,35).  »

!ci ...Mais où sommes-nous donc ici ! ... Un drôle de rêve !

Je me levai pour prendre ma douche comme chaque matin