Mgr Raymond Hunthausen



Résumé d'un article écrit par le R.P. John A. Coleman s.j., dans America october 5 2015; 34-36, concernant un livre écrit par John A Mccoy :

America est un hebdomadaire jésuite. Le livre n'a pas enore été traduit.

A Still and Quiet conscience,
The Archbishop who challenged a Pope, a President, and a Church
by John A. McCoy
Orbis Books, 288 p $26.

hunt

Le site de cette revue est:
http://americamagazine.org/sites/default/files/issues/2015/pdfs/10-05-15web.pdf.
L'article est en anglais, langue que tous ne maitrisent pas, je l'ai résumé en français, tentant de ne pas trahir le texte original. Une description de l'évêque Hunthausen de trouve sur Wikipdia, en anglais. Challenge est un verbe anglais qui signifie défier. la photo provient du site Amazon.

L'Archevêque Raymond Hunthausen de Seattle naquit en 1921. Il fut de tous temps un homme humble. Mgr William McManus de Fort Wayne disait que la hiérarchie américaine avait fourni peu de grands hommes, mais que Raymond Hunthausen était l'un d'eux. McCoy qui dirigeait les relations publiques de Raymond Hunthausen, le connaissait bien. Il trouvait une très grande similitude entre Lui et le Pape François: (1) il était humble, (2) il défendait le pauvre et l'opprimé. Journaliste et directeur des relations publiques, de l'archidiocèse; McCoy, est un garant de la qualité de l'ouvrage. Celui-ci est agréable à lire.

En 1962 Ray fut nommé par Jean XXIII, évêque de Helena (Montana). Il est un des rares évêques à avoir assisté à toutes les Sessions de Vatican II. Il est par ailleurs le seul évêque américain survivant de tous ceux qui ont assisté à tout Vatican II. Sa vie tout entière est imprégnée par le message conciliaires.

Jeune séminariste, il avait été fortement impressionné par les deux bombes atomiques utilisées par l'armée américaine au Japon. A plusieurs reprises au Concile, il mit en garde contre l'utilisation de la force pour solutionner les conflits et devint un militant pacifiste. Il redoutait l'armement nucléaire et les armes telles le sous-marin nucléaire "Trident", cantonné à Seattle. Plus de 5000 personnes (dont des leaders juifs et protestants) assistèrent à sa nomination comme Archevêque de Seatte en 1975. Il était vêtu d'une simple aube et d'une mitre blanche non décorée. Sa crosse était un simple bâton en mahogany; non garni des motifs en or comme ceux des crosses de ses prédécesseurs. Il voulait que l'église soit pauvre.

Au cours d'un déjeuner oecuménique, un leader protestant lui demanda par quel titre l'appeler, il répondit "Ray". Pas Monseigneur comme l'autre le lui avait proposé et comme le demandaient ses prédécesseurs.

Il fut aussi le premier prélat à s'occuper des prêtres pédophile. Il demanda de suite que les problèmes soient règlés conformement à la loi. Des prêtres furent ainsi traduits en justice.

Au début des années 70, Hunthausen commença une campagne anti-nucléaire, notamment contre les sous-marins nucléaires. L'administration Reagan ayant commençé le déploiement de l'arsenal nucléaire américain. Hunthausen affirma publiquement qu'il retiendrait une partie de ses impots pour les verser à des oeuvres charitables.

Malheureusemnt pour lui, une sorte d'entente naquit entre le Vatican et l'administration Reagan. La CIA demanda au Cardinal Ratsinger de faire un exemple en démettant, à titre d'exemple un évêque américain pacifiste: Hunthausen était tout à fait désigné, c'était un archévêque et circonstance aggravante, un mordu de Vatican II.

Le Vatican accepta et envoya le Cardinal James Hickey de Washington et le futur cardinal Wuerl pour finalement aboutir au retrait de Hunthausen.

La stratégie fut assez simple: "trouver sur la tête de Hunthausen les puces nécéssaires à son éviction". Comme il était progressiste, ce fut chose aisée: En effet, beaucoup des thèmes que certains reprochent au pape François faisait partie des rêves de Hunthausen. Par exemple il gardait tout son amitiés pour les prêtres réduits à l'état laîque.

Ils réussirent donc et l'Archevêque fut démis de ses fonctions pendant un temps assez long. Il fut blanchi par la suite.

Il ne s'est jamais plaint. II s'est retiré simplement et il passe le reste de sa vie comme un simple prêtre, dans "son Montana" natal. Il n'a pas réagit aux actions humiliantes menées contre lui par certains "officiels" du Vatican et d'ailleurs. Il vit toujours. On fêta récemment le cinquantenaire de sa nomination comme évêque et celui des quarante ans de sa nomination comme archevêque. Il n'a jamais montré aucune ranceur.

Son rêve fut que tous deviennent ce que Vatican II voulait qu'il deviennent.

[You held the position of archbishop of the Seattle diocese for 16 years. In that time, you had a huge impact on area Catholics as well as on the church as a whole. What do you think is the greatest legacy of your tenure?


"You'd almost have to ask that question to somebody else. If I have to respond, I have to say that I brought to the church, as I understood it, what the Second Vatican Council was inviting us to become." Laura Slavik, June 14, 2004°

[Extrait de Wikipedia]
Le livre peut être commandé ou acheté sur: .

http://www.amazon.fr/Still-Quiet-Conscience-Archbishop-Challenged/dp/1626981175.