Le Samaritain, Luc 10,25-37.





Les réfugiés refoulés par l'Union Européènne. une Union
soi-disant chrétienne !



MSF

photo de Gemma Gillie (MSF)



On les bombardent avec nos F16 et il se sauvent ...

La Belgique a bien exploité le Congo et aida aussi les américains à bombarder Hiroshima et Nagasaki. Maintenant avec ses complices de l'Otan la Belgique terrorise les habitants d'Afghanistan et de Syrie, en les bombardant avec ses F16: cessons de dire les populations fuient, mais dites les populations "nous" fuient. L'addition du "nous" exprime mieux la réalité Ces gens fuient comme fuyaient nos parents en 1940 et comme fuyaient les hongrois dans les années 50.

Nous pouvions fuir, eux ne peuvent pas ... Les frontières sont bloquées par les gens que nous avons élu !

Ces populations fuient les crimes nos soldats comme nos propres populations ont fui l'envahisseur allemand en 1940 et comme les hongrois ont fui les chars soviétiques ...

Cessons de terroriser les petits pour enrichir les gros ! Mettons nous tous derrière le pape François pour faire naître le dialogue ... et cessons de jouer les gamins en disant "que ce n'est pas nous, que c'est eux", comme au jardin d'enfant.

On fait cette gué-guerre parce que les américains veulent encerler la Russie et lui faire la guerre ! et aussi pour se débarasser d'armes en excès.

Notre pays fabrique aussi des armes que nous vendons aux assassins. Nous entreposons des avions et des bombes que nous envoyons là-bas pour aider l'OTAN à et mieux effrayer les gens. Nous n'avons pas plus à terroriser les gens de là-bas que les terroristes de là-bas les gens d'ici.

Nos soldats ne sont-ils pas de terroristes en uniforme ?

Pourquoi reprocher aux terrorristes de faire chez nous ce que nous faisons chez eux !

Jésus n'a pas dit terrorisez-vous les uns les autres ... Par contre vous savez ce qu'il pense de la guerre et de ses tueries. Si vous ne le savez pas, relisez vite les évangiles.

Chrétiens si nos ministres signent des accords criminels, élisons d'autres ministres et chassons ceux qui sont vendus aux forces du mal, "au Veau d'or" !

Nous avons bloqué le passage par la Grèce. Les réfugiés vont donc passer à nouveau par la Mediterranée, cela fera encore plus de morts que l'an dernier. Le pape ira à nouveau lancer des gerbes dans la mer ...

On laisse se noyer les gens avec l'indifférence qu'on avait quand les NAZIs gasaient les juifs ... Il faudrait un électrochoc !

Valons-nous mieux que les NAZIs ?

Et les évêques belges ... ils se taisent ! Rien de tel qu'un bon concordat pour les museler ...

MSF et Réfugiés :


MSF refusera les fonds européens suite à l'accord inhumain entre l'Union européenne et la Turquie du 17 JUIN 2016.

Décision cruciale: l'accord entre l'Union européenne et la Turquie à propos des réfugiés est inhumain. MSF refusera désormais les fonds européens et de ses Etats membres.

Nous sommes solidaires de ceux qui aident.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser sur Facebook ou Twitter.

ST Matthieu 5.6
"Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! "



Jean 13.34
Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.



?

photo: auteur inconnu

MSF

photo de Francisco Zizola (MSF)

MSF

La Samaritaine ... photo de

Qui est le prochain du blessé; les 2 prêtres ou le samaritain:

Un théologien demande à Jésus une définition du terme prochain.

Pour illustrer le terme et faire réfléchir le théologien, Jesus raconte cette parabole:

Un homme est attaqué, volé, battu et laissé pour mort le long de la route de Jérusalem à Jéricho. On peut ajouter, même si Jésus ne l'a pas signalé, que le blessé n'est pas seul, En effet Jésus n'abandonne jamais celui qui souffre. Le Christ a donc vu la scène. Il a vu le prêtre et le levite, qui ayant entendu le blessé, ont refusé de l'aider. Il a aussi vu comment est intervenu le samaritain.

Le prêtre et le lévite ne sont donc pas les prochains du blessé: ils ne l'ont pas secourus.

C'était déjà comme cela du temps de Jésus: l'OTAN et nos F16 d'abord


Jésus a vu le samaritain qui après avoir entendu les gémissements du blessé s'est porté à son secours. Jésus a vu comment le samaritain soigna les blessures et transporta le blessé jusquà une auberge. Il a aussi vu et entendu la conversation du samaritain et de l'aubergiste. Enfin,il a vu que le blessé avait été dépossèdé de son or par les brigand: il a vu le samaritain proposer à l'aubergiste de payer ce que coûteraient les soins,

Le théologien dit à Jésus que le samaritain était le prochain du blessé. Dans les homélis classiques on manipule parfois un peu le sens de la parabole en ne parlant du bon samaritain, on ne parle pas trop de ceux qui se sont sauvés et l'on insiste sur les soins à donner. Il y aurait de "bon" samaritains qui soignenr, et des mauvais qui ne soignet pas/ bref on évite de trop parler du vilain role du prêtre et du lévite. Il est aussi bon de se souvenir cependant "que Dieu seul est bon":

Luc 18 Un chef interrogea Jésus, et dit: Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? 19Jésus lui répondit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.

Matthieu 22:37-39 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. 3Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même

Ecoutez Hank Williams (1923-1953) From Jerusalem to Jericho. Il y a un ajout 'Si personne ne s'arrête, Jésus se charger du bless& https://www.youtube.com/watch?v=vi_GZ_hTjZg

lisez cet évangile delon St Luc

St. Luc 10.30-36
Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort.

Un prêtre, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre.

Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l'ayant vu, passa outre.

Mais "un étranger" (samaritain), qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu'il le vit.

Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l'huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.

Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l'hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour.

Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?
https://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#10

Le pape François avait demandé que chaque paroisse adopte une famille de réfugiés. J'ai demandé à notre curé ce qu'il en était: lisez plurôt:

Wavre, notre ville est le Chef-lieu de la province la plus riche de Wallonie ... L'église est surtout un musée et une salle de concert !

1. demande à mon curé, celui de Wavre.

Monsieur,

Dans beaucoup de pays du Monde les paroisses reçoivent des réfugiés. Avez-vous reçu une dispense de Rome, car je n'ai jamais entendu parler de réfugiés dans notre paroisse.

Bien à vous,

Prof Dr Jean-Pierre Herveg MD
----------------------------------------------------------------

2. Réponse du curé JL LIENARD:

Informez-vous d'abord sur l'immense action de Wavre Solidarité depuis plus de 25 ans, sur le nombre de personnes qui défilent aux permanences d'accueil quasi quotidiennes à la cure, et sur le nombre de colis alimentaires distribués chaque mois, et en dépannage au jour le jour, avant d'envoyer vos questions ironiques... Mais peut-être ne pouvez-vous pas vous en empêcher!

(NDLR: Il parle de beaucoup de choses, pour éviter de répondre à la question ... il cherche à cacher l'absence de réfugiés. Remarquez aussi la petite phrase gentille et chrétienne qui termine le message)

----------------------------------------------------------------

3. Réponse de JP Herveg:
Sans doute pensez-vous que VOUS ne devez pas NOUS informer. Mon message était une question et vous fuyez le problème.

----------------------------------------------------------------

Depuis j'ai écrit à l'évêque du lieu: Mgr JL Hudsyn.

Monseigneur,

Je me pose de sérieuses questions sur le doyen de Wavre. On m'a conseillé de toutes parts de quitter la paroisse, mais je refuse de partir. Mon église est et restera ma maison de Dieu. L'église se vide ! Et pas un peu !

Vous savez comme moi que beaucoup de wavriens travaillent à Bruxelles. Ils ne peuvent donc venir à l'église avant 17:00, l'heure de fermeture. L'église est en outre ouverte le dimanche mais uniquement pendant les offices. J'ai demandé au doyen d'élargir la plage horaire. Il a persiflé, en se moquant de moi. il suffit de lire le nouveau papier placardé à l'entrée qui reproduit le précédent. L'Eglise n'est pas un administration et le curé n'est pas un fonctionnaire !

Je tiens à signaler qu'il y a des chrétiens qui comme moi participent aux offices, mais vont aussi à l'église chaque fois qu'ils passent devant. Comme je suis vieux et retraité, venir avant 17:00 ne pose pas problème, mais ceux qui travaillent ...

C'est aujourd'hui que vint le comble. Je lui ai envoyé un mail pour lui demander où logeait la famille de réfugiésque chaque paroisse devrait héberger ... Je pense que le problème des réfugiés nous interpelle tous.

Un autre frère du Christ.

Prof Dr Jean-Pierre Herveg MD
----------------------------------------------------------------

et il m'a répondu

Cher Monsieur,

Merci de vous préoccuper auprès de mon secrétariat du fait que je prenne des vacances un peu trop longues. Vu le nombre de fois où vous invoquez l’amour fraternel, je suppose que c’est par sollicitude.

Je ne partage pas vraiment votre avis sur la question de la fermeture de l’église de Wavre à 17h. C’est une des églises parmi celles qui soignent le mieux cet accueil du tout-venant. Vous visez les gens qui travaillent : je ne suis pas sûr qu’aux heures où ils rentrent effectivement, ils désirent vraiment passer d’abord par l’église de Wavre avant de rejoindre leurs quartiers, a fortiori s’ils ont charge de famille.

Je ne partage pas votre avis sur la manière dont Caritas international intervient dans l’accueil des réfugiés comme alibi à la charité. Ce sont les évêques eux-mêmes qui l’ont demandé pour que cela se fasse en profitant de leur expertise dans un domaine où les bons sentiments, la bonne volonté et le bricolage individuel ne sont pas à la hauteur des questions à affronter. Cela a très peu avoir avec la parabole du Bon Samaritain par laquelle vous voulez discréditer cette médiation demandée à Caritas (qui se vit en dialogue bien sûr avec les paroisses concernées, chacun ayant sa part à fournir mais en coordination avec Caritas). Quand vous dites : « on donne de l’argent à Caritas pour aimer à notre place », ce n’est évidemment pas de cela qu’il s’agit ni comme cela que ça se passe. J’ajoute simplement que ce samaritain s’est quand même permis de confier cet homme trouvé sur la route à une auberge et à un aubergiste pour qu’il en prenne soin. Il lui a même donné de l’argent… Mais je n’y avais pas pensé - peut-être était-ce dans l’intention que cet aubergiste l’aime à sa place (cf. vos propres paroles : « maintenant on a fait de grand progrès, on donne de l’argent à Caritas pour aimer à notre place » - ce qui est un procès d’intention en fait inacceptable et sur votre paroisse et sur Caritas).

Comme vous ajoutez dans votre mail que « je pourrai grâce à mon site Internet je pourrai diffuser cet échange de propos »… ne me sentant du coup pas vraiment en confiance, je préfère ne pas aller plus loin dans ce courrier et clôturer ici nos échanges. Je ne désire pas contribuer par mail à alimenter une quelconque polémique sur votre site ni un autre site quel qu’il soit.

Je compte évidemment sur votre amour fraternel.

(sa signature)
----------------------------------------------------------------

NDLR:
Cherchez dans les évangiles les commentaires de Jésus sur les Grands-Prêtres Prêtres et autres scribes ...
Souvenez-vous de celui qui a demandé à Ponce Pilate de Crucifier le Christ:

Luc 23.19-24:
Cet homme avait été mis en prison pour une sédition qui avait eu lieu dans la ville, et pour un meurtre.
Pilate leur parla de nouveau, dans l'intention de relâcher Jésus. Et ils crièrent: Crucifie, crucifie-le!
Pilate leur dit pour la troisième fois: Quel mal a-t-il fait? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l'avoir fait battre de verges.
Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu'il fût crucifié. Et leurs cris l'emportèrent:
Pilate prononça que ce qu'ils demandaient serait fait.

Le Samaritain de Santa Fe (NM).

Chaque fois que je traverse le Nouveau Mexique (USA), je passe une journée à déambuler à Santa Fe. J'aime l'ambiance de cette petite ville. Un refuge pour artistes.

Je venais de Taos et je rejoignais Albuquerque pour prendre l'avion de Chicago et de là celui pour Bruxelles, je décidai de m'arrêter à Santa Fe, à l'entrée de la ville, près du Cimetière National. il il y a là un mall dans le Parking duquel je garai ma voiture louée pour continuer à pieds. Santa Fe se visite à pieds !

J'arrivai sur la grand place. Les touristes étaient peu abondants et il ne faisait pas trop chaud. Je passai le milieu de l'après-midi à écouter un concert de Jazz dans un café ad hoc dans la Calle San Francisco. Ma montre m'indiqua qu'il était l'heure de rejoindre ma voiture et regagner Albuquerque: 68 miles sur un autoroute tranquille. Arrivé au mall, je fus pris d'angoisse: le pneu avant droit de ma voiture était crevé. Or je devais la rendre le lendemain avant l'embarquement, l'avion décollait aux environs de 7 heure du matin.

Je devais faire vite ...

Je racontai mes déboires au premier venu et lui demandai ce que je devais faire. Il me dit que pour aller plus vite, il allait tout faire lui même. Il téléphona à quelqu'un pour l'avertir qu'il serait en retard, qu'il avait un travail urgent à réaliser et qu'il ne pouvait en prévoir la durée ... Il ne me laisserait pas seul.

Il téléphona ensuite à l'American Automobile Association (triple A) leur demandant d'envoyer d'urgence une dépanneuse pour conduire la voiture chez un marchand de pneus. Moins d'une heure après, j'étais sur l'autoroute en direction d'Albuquerque.

Un ami me dit que j'avais rencontré le "bon Samaritain".

Si je raconte l'histoire, c'est pour le coup de téléphone: le retard du Samaritain dépendrait de la solution de mon problème. Quelque soit le temps qu'il y passerait, il m'aiderait. Il arrêtait tout son propre travail pour aider quelqu'un qu'il ne connaissait pas ... Il me savait angoissé et en difficulté et ne me laissait pas seul.

C'est ce que font les travailleurs dans les ONG ...

Souvent celui qui vous aide vous montre que vous l'importunez et au mieux il vous donne le numéro de téléphone d'un garagiste, mais il est rare qu'il s'investisse. Ici, cet ami inconnu a tenu à rester avec moi ... Il savait sans doute que sa présence était une assistance psychologique aussi importante que l'assistance technique. Il m' appris une chose qu'on oublie parfois: l'aide est souvent un don de soi ...

Quand on envoie quelqu'un dans une administration comme on fait souvent (allez donc chez Caritas !), on ne l'aide pas, on s'en débarrasse. Celui-ci- loin de m'abandonner voulait me réconforter par sa présence.

Jean 13.35
"A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. "

Responsable académique de l'accueil des étudiants étranger


Le Doyen Léon Cassiers savait que je n'avais pas peur de "secouer les administratifs" et au besoin de les réveiller ... Il me nomma donc responsable de l'accueil des étudiants étrangers.

Ainsi, j'ai pu évaluer les qualités d'accueil du citoyen et de l'employé moyen des communes de la région de Bruxelles. Avant tout je voudrais péciser que les étudiants étrangers doivent prouver qu'ils peuvent se prendre en charge. Ils doivent prouver qu'ils seront capable de disposer des sommes nécéssaires à leur existence. Ils doivent en outre être inscrit dans la commune où ils résident.

Mes pouvoirs étaient étaient limité à une simple assistance. Le Doyen Cassiers savait que j'avais la grande geule qu'il fallait pour faire face à certains obstacles que j'allais rencontrer. Il désirait que l'objectif principal de l'accueil soit le respect de la personne. La réalisation d'un tel objestif n'est pas évident dans une administration. Mais pour protèger les étudiants du racisme de certains du personnel de l'administration ... il valait mieux un violent de mon espèce: ils savent comment contourner les lois contre le racisme, mais une "grande gueule" fait souvent peur aux racistes qui sont presque toujours des mous en tous les cas des gens qui ne me font pas peur.

A une époque cinq parmi les étudiants en pharmacie provenaient d'un pays africain troublés politiquement. Ces étudiants ne recevaient leurs bourses avec retard et ne pouvaient donc subvenir à leur besoins. Ils mangeaient des pelures de patates et vivaient donc de la solidarité des autres. Ils ne pouvaient donc pas venir au cours en utilisant les transports publics qui sont payants ... et c'est cher.. Pour venir des logements pauvres, jusqu'au'au site, ils devaient traverser des quartiers riches. Un de ces étudiants se fit insulter par un automobiliste: "tous ces bougn ... qui vivaient dans les quartiers chics au frais de la princesse ..."

Le raciste est souvent s'autant plus méchant ... qu'il est mal informé !

Un étudiant vint un jour me demander comment il devait s'inscrire dans sa commune. Dans l'Hotel de Ville de cette commune, il était précisé que les étrangers devaient prendre rendez-vous téléphonique le matin entre 8 et 9 heures. Or c'était toujours occupé. Le raciste du coin décrochait simplement le téléphone entre 8 et 9 heures chaque matin.

Inutile se décrire le "savon" que je lui ai passé lorsque je découvrit la chose.

Un jour un jobiste insvrivit une étudiante qui venait de l'ULB (une université sans étiquette religieuse). Si je comprend bien dit la jobiste, vous êtes une "Sans Dieu".

Si Jésus avait été la, il aurait dit ce qu'il fallait dire des professeurs de religion de la gamine.

Je ne voudrais pas vous parler de l'accueil administratif de LLN: un taximan vous attend à l'aéroprt portant un carton ou votre nom st inscrit ....

J'avais beaucoup voyagé avec ma femme et mes gosses. Dans chaque pays d'Afrique, d'Amérique du Hord ou du Sud, l'accuel fut chaleureux ... Il serait peut-être bon de rappeler aux éducateurs chrétiens que les étrangers furent comme nous créés par Dieu et sont donc ... nos frères !

Accueillir des étrangers

a) L'accueil humain et fraternel.

L'accueil peut être individuel ou communautaire, l'accueil par une communauté (communautaire) renforce l'esprit de la communauté et fait sentir aux nouveaux venus qu'ils seront insérés dans un groupe.

Celui ou ceux qui sont accueillis parlent parfois une langue que vous ne manipulez pas. Au besoin, dans le groupe, il faut quelqu'un qui parle cette langue, cela rend le groupe plus accueillant et apaise les craintes de celui qui est reçu.

L'accueil doit donc être chaleureux et aider les frères reçus à vaincre les appréhensions qu'ils ont certainement.

La gentillesse et la chaleur de l'accueil sont l'une des meilleures façon de vaincre les appréhensions.

Ne jamais oublier que ceux qui viennent sont des enfants de Dieu et des frères en Jésus Christ (il faut cependant éviter tout prosélytisme).

Si celui que l'on accueille est musulman, il est peut-être bon de se faire accompagner d'un frère musulman: c'est une occasion unique pour collaborer entre frères de religions différentes.

Il faut parler au plus vite logement et nourriture, surtout si le réfugié est accompagné de sa famille. On peut visiter un logement d'une façon humaine et d'une manière administrative !

b) L'accueil administratif.

Il faut se renseigner sur les formulaires administratifs à remplir de manière à pouvoir aider à les remplir. J'ai toujours accompagné les réfugiés dans les administration car pour eux, aller dans un administration est une chose effrayante ... ils sont parfois mal reçus !

La vue des formulaires en fait paniquer plus d'un. Avant de faire remplir des formulaires, cherchez une chaise pour que la personne puisse être assise et écrire calmement. Avant de s'asseoir il est parfois utile de se débarasser de vêtements inutiles.

N'oubliez pas qu'il faut absolument "rédiger" vous même le formumaire d'état des lieux. Les agences de logements font leur beurre sur le dos des étrangers. Souvent les formulaires ne laissent que peu de place, c'est un fait exprés. Ajoutez des annexes.

Il faut aller faire les courses avec le réfugié pour lui montrer comment un magasin est organisé et se rappeler que les produits qu'il achetait chez lui sont vendus ici sous un autre nom ... Il faut leur monter qu'il y a des salons de machines à laver à sécher. Ne pas oublier aussi d'indiquer qu'icl les choses coûtent fort cher ... qu'il faut adapter sa cuisine à ce que l'on vend ici

Des personnes âgées peuvent leur apprendre les recettes qui utilisent les produits d'ici. En effet, pour le bolivien par exemple, signaler qu'ici le quinoa est un luxe ... Cuisiner avec des produits d'ici permet de considérables économies ...

L'étranger doit apprendre en quelques jours ce qui vous pris des années ! C'est pour ne rien oublier que je préfère l'accueil en groupe.

Réfugiés : MSF refusera les fonds européens suite à l'accord inhumain entre l'Union européenne et la Turquie 17 JUIN 2016.

Décision cruciale: l'accord entre l'Union européenne et la Turquie à propos des réfugiés est inhumain. MSF refusera désormais les fonds européens et de ses Etats membres.

Nous sommes solidaires de ceux qui aident.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser sur Facebook ou Twitter.

ST Matthieu 5.6
"Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! "

SE METTRE AU SERVICE DES AUTRES.

Un disciple du Christ s'unit à tous ceux qui aident ceux qui souffrent.
Un chrétien n'est pas quelqu'un qui va é l'église en criant "Seigneur, Seigneur...

Un chrétien, c'est quelqun qui va à l'église chercher l'aide spirituelle pour se mettre au service des autres. On va à l'aglise pour se préparer à en ressortir, pas à y rester ! Jésus nous envoie dans le monde ...

________________________________________

évangile selon Saint Luc: le bon Samaritain.
On lira ce texte le 10 juillet dans votre église ! on le commentera peut-être dans la nôtre ....

10.30
Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort.
10.31
Un sacrificateur (un curé), qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre.
10.32
Un Lévite (un évêque), qui arriva aussi dans ce lieu, l'ayant vu, passa outre.
10.33
Mais un Samaritain (un disciple du Christ), qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu'il le vit.
10.34
Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l'huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.
10.35
Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l'hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour.
10.36
Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?
https://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#10

________________________________________

Crier "Seigneur, seigneur":
Evangile selon Saint Matthieu

7.21
Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. https://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html#7

________________________________________

Aimer les autres:
Evangile selon Saint Jean

13.34
Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
13.35
A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.
15.13
Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
https://www.info-bible.org/lsg/43.Jean.html#17

________________________________________

Les Béatitudes
Evangile selon Saint Matthieu 5, 3-12

5.1
Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.
5.2
Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit:
5.3
Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !
5.4
Heureux les affligés, car ils seront consolés !
5.5
Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre !
5.6
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !
5.7
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
5.8
Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !
5.9
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !
5.10
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !
5.11
Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.
5.12
Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.
5.13
Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.
5.14
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;
5.15
et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
5.16
Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

________________________________________

Jesus aime et aide ceux qui souffrent

7.12
Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.
7.13
Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas !
7.14
Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi! https://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html#5