Jean Paul II pape



Jean 13:36-38
Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard.
Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant? Je donnerai ma vie pour toi.
Jésus répondit: Tu donneras ta vie pour moi! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m'aies renié trois fois.

Jean 18:25-27 Simon Pierre était là, et se chauffait. On lui dit: Toi aussi, n'es-tu pas de ses disciples? Il le nia, et dit: Je n'en suis point.
Un des serviteurs du souverain sacrificateur, parent de celui à qui Pierre avait coupé l'oreille, dit: Ne t'ai-je pas vu avec lui dans le jardin ?
Pierre le nia de nouveau. Et aussitôt le coq chanta.

Luc 4:04-08
Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux.
Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. »

Dès sa nomination, jean Paul II a tenté de détricoter le concile Vatican II et à combattre tout ce qu'il trouvait un peu trop rouge. Il a écarté des gens comme Mgr Jadot et s'est entouré de conseillers de type "curie". Il a tenté de freiner la canonisation de Mgr Romero et de se débarrasser de Mgr Hunthausen. Je dois dire que je suis une sorte de fan du RP Rutilio Grande s.J. et de Mgr Romero.

Quand on a fait de Jean Paul II un saint, j'ai pensé que la machine à faire des "saints" à Rome était du même modèle que celle à faire des "barons" dans un pays que je connais. L'Eglise était devenu une sorte d'outil politique des USA, elle n'était plus crédible. J'ai quitté le bateau. Heureusement, avec François, les horloges furent remise à l"heure et l'Eglise est revenue aux pauvres.

L'Eglise n'est pas faite pour diffuser le capitalisme ou le communisme, mais pour diffuser le message du Christ.

On me dira qu'un pape est un homme. N'oublions cependant pas que j'en suis un aussi !

Je donnais fréquemment cours en Bolivie. A cette occasion je visitai les réductions Jésuites de Chiquitanie: un patrimoine de l'humanité. Je fus ébloui d'admirer ce que réalisèrent ensemble Amérindiens et missionnaires jésuites à cette époque. Comme la double action des jésuites, évangélisation et partage culturel, risquait de susciter la jalousie des autres Amérindiens dans les colonies espagnoles, sa Majesté très catholique fit emprisonné, puis fit chasser tous les jésuites de ses colonies, protégeant ainsi les trésors qu'elle accumulait et qu'elle partageait sans doute avec le pape.

Les rois Bourbons du Sud de l'Europe s'unirent pour demander ensuite au pape la suppression des jésuites. Mélangeant temporel et spirituel la Pape fit plaisir à ses amis et supprima cet Ordre qui troublait une amitié bien établie et très bien huilée.

Le pape ne s'en rendit sans doute pas compte, mais beaucoup des gens se demandèrent s'il existait un Dieu et si ce Dieu avait une relation quelconque avec le pape. On nous dit que tout cela avait changé, mais un homme est un homme et rien ne permet de croire à un changement quelconque: Il y a beaucoup de on dit que ...

La vue de certains comportement fait perdre la foi !

L'Eglise ne s'en rend pas toujours compte, mais les gens l'observent et se demandent si elle n'a pas été créée par le pouvoir pour endormir le peuple. Si certains deviennent athées, Ce n'est pas toujours parce qu'ils sont mauvais, mais peut-être parce que l'église n'est pas crédible.

J'entend parfois dire qu'elle est bonne puisqu'elle existe depuis deux mille ans. On devrait dire que depuis deux mille ans elle est utile aux puissants. J'ai bien peur que dorénavant, elle ne serve plus et qu'elle ne soit remplacée par les vacances ou la TV.

Karl Marx, Che Gevara ...aimaient les pauvres et sont morts pauvres, mais athée. D'autres se disaient et disciple du Christ et dévoués aux pauvres, mais sont morts riches et en religion. Si cela ne vous a jamais frappé, c'est que vous êtes insensibles. Souvenez -vous de ce que disait le Christ à propos des pharisiens et des faux prophètes ...

Les Etats-Unis et l'URSS s'étaient partagés le monde. Les pays de l'Est étaient dominés par l'URSS et ceux de l'Ouest par les Etats Unis. Chacun des deux grands exploitait les colonies issues de ce partage au mieux de ses intérêts. L'idéologie US s'accommodait très bien de la religion qu'elle utilisait, alors que l'idéologie de l'URSS considérait la religion comme une force alliée au riches. Il valait mieux être athée du côté Russe. Les présidents américains doivent toujours avoir une religion, n'importe quelle religion mais un religion.

Au lieu d'être persécuté par les russes, Jean Paul II rêvait d'être adulé pas les US. Une sainte union rassembla les cardinaux européens et américains. Ensemble ils constituaient la majorité de l'électorat pontifical. Le reste du monde n'a jamais intéressé grand monde. C'est donc sans problème que fut élu Jean Paul II. Il considérait d'une manière un peu simple peut-être que les bons étaient américains, les mauvais soviétiques. Quand on prononçait le mot communisme, il voyait rouge. Les intérêts américains se félicitaient de ce nouvel allié. On disait que Jean Paul II n'était pas le représentant du Christ, mais celui de Ronald Reagan.

Un pape doit toujours donner primauté à l'évangile: le Capitalisme et le communisme son des idéologies humaines, l'évangile un message divin.

Il profite de sa position pour regler ses propres problèmes soit avec "solidarisnoc", soit avec l'URSS. Il joue un peu le rôle de pape des polonais. Il traque tout ce qui est rouge ... il est devenu une sorte de pape régional !

Si vous visitez le Vatican, vous remarquerez que le pape est séparé du monde extérieur. Il vit là haut dans un appartement très luxueux où n'accèdent que quelques privilégiés. Le pape est en quelque sorte mis en cage: une belle cage aux barreaux dorés. On ne peut le déranger si ce n'est en demandant l'autorisation à son entourage. Les informations qu'il reçoit sont elles ainsi filtrées. Il est fort pris: même si une information passait le filtre, il n'aurait pas le temps de s'en occuper. Progressivement on l'isole du monde réel et il n'a plus du monde que l'image qu'on veut bien lui faire avoir.

Un jour il fut décidé qu'il visiterait l'Université Catholique de Louvain. Toute catholique qu'elle fut, cette université donna toujours du fil à retordre à Rome. Maintenant, une partie des étudiants étaient maoïste, l'autre militait pour l'avortement, bref il se passait à Louvain une foule de chose dont il valait mieux ne pas trop parler. Conscient de ce problème Mgr E. Massaux qui rectorait l'université convoqua le président des groupes estudiantins lui demandant de pouvoir "filtrer" le discours d'accueil que ceux-ci se proposaient de lire. Le Président lui donna un exemplaire et en fit lire un autre ... Le pape entendit de ces choses ... ! Il dut bien se rendre compte des tromperies de son entourage. Jamais personne ne lui avait dit que les étudiants d'une université catholique pouvaient avoir de pareilles idées.

Il avait fait aussi pas mal de choses difficiles à comprendre. J'ai plusieurs photo le montrant le pape dans des positions assez discutables. J'ai une belle photo où il serre chaleureusement la main du dictateur chilien Augusto Pinochet, une autre où il fait "la gueule" à Mgr Oscar Romero (un Martyr) qu'il prend pour un communiste, à Mgr Ray Hunthausen (un américain militant pacifiste), une autre où il tance d'un doigt fâché Ernesto Cardenal, un moine de l'abbaye de Gethsemani: quelqu'un lui aurait fait croire que la théologie de libération venait de Moscou. Il ne voulait pas voir que les USA faisaient en Amérique du Sud ce que l'URSS faisaient en Europe de l'Est et ce que firent tous les pays colonisateurs en Asie et en Afrique.

Il voyait du rouge partout (on lui en faisait voir).

Vous pourriez me dire qu'il serrait la main de Pinochet, non pas pour l'approuver, mais pour tenter de convertir cet assassin, un peu comme fit le Christ avec Zachée". Mais on ne pouvait rien reprocher ni à Romero, ni à Hunthausen pourquoi leur fit-il la "gueule" au lieu de les féliciter pour leur attachement à la loi du Christ. Jean Paul II bloqua le dossier en canonisation de Mgr Romero; il fallut attendre le pape François pour que ce dossier soit débloqué. Le bienheureux Romero fut considéré comme martyr. Le fondateur d'Opus Déi devint en saint express montrant le penchant de ce pape pour les petites sectes. Il savait aussi que la théologie de libération avait pour but, non de s'attaquer à Dieu, mais d'aider les pauvres. En fait, son action n'était pas guidée par le Christ. Certains disent qu'elle l'était par Ronald Reagan ... Allez savoir !

On pourrait penser que certains utilisent le Vatican pour l'associer à leurs propres objectifs. Pour ce qui est des femmes; il a eu le rôle machiste qu'ont habituellement les hommes au Vatican; je vous laisse imaginer un Vatican où seraient mélangés hommes et femmes ... cela ferait un peu abbaye de Thélemes (voir Rabelais).

J'ai longtemps cru que l'homme était malhonnête. Soudain je me mis à penser qu'il était mal informé. Avant qu'il ne prennent un décision, on le chambrait pour qu'il parle dans la direction voulue par ceux qui l'utilisaient. Mais je n'arrivais pas à expliquer des contradictions qui apparurent.

Ainsi, il emanda pardon pour les erreurs commises par l'Eglise. Parmi celles citées, mentionnons les croisades, les crimes atroces commis par l'inquisition, les découvertes de Galilée, la colonisation de l'Amérique ... Bref, une foule de choses dont l'Eglise n'a pas le droit d'être fière, une foule de choses qui montre que Satan y joue un rôle important.

Jean Paul II a fait cela publiquement au grand dam de la curie ne se doutant pas du tort qu'il faisait aux bases d'un canon plus ou moins droit.

Je pense que l'homme devait être à la fois honnête et courageux, mais son entourage ... ! Un pape est une sorte de brebis perdeue au milieu des loups.

Les papes devraient être tout à fait libres et informé. Le pape françois a refusé de loger dans l'appartement pontifical, il dine avec les employés du Vatican, il utilise le téléphone et appartient à une communauté ! Il est difficile de l'isoler.

La seule manière de neutraliser la curie, c'est de la liquider !

Une telle situation commença lors de l'alliance que fit le pape avec Constantin: enfin une alliance avec un puissant. Fini, on ne reste plus seul avec le Christ et ses pauvres, maintenant on collabore avec les puissants et les riches. Etre diplomate, c'est introduire le diable dans le dialogue. Quand on introduit Satan dans un dialogue, tout est perdu d'avance Il est beaucoup plus malin que nous ! Le Christ savait qu'il fallait absolument exclure Satan.

Les hommes se croient supérieur eu Christ ... les évangiles c'est bon pour les cardinaux aussi.

On est loin des sentiers poussiéreux de Gallilée ...

Luc 4:04-08
Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.
Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux.
Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : "Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte."