Accumuler ou partager



Amasser



Matthieu 6:27-34
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut allonger sa vie ? Pourquoi vous inquiétez-vous quant à vos vêtement ? Les lis des champs ne travaillent ni ne filent; mais Salomon, dans toute sa splendeur, ne fut jamais habillé comme l'un d'eux. Pourquoi, Dieu qui habille ainsi l'herbe des champs ne veillerait-il pas plus à vos vêtements, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc pas en disant: Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.
https://www.bible.com/fr/bible/93/mat.6.20.lsg

Partager: amassez-vous un trésor dans le ciel.

Quand j'étais gosse, les instituteurs nous demandaient de collecter pour ceci ou pour cels. Je me souviens de cet instituteur qui nous conseillait d'aller collecter dans les quartiers pauvres: la plupart des pauvres donnent beaucoup disait-il, par contre la plupart des riches ne donnent que fort peu. Je collectais donc toujours dans les quartiers pauvres les gens donnaient avec le sourire des sommes qu'ils n'auraient osé utiliser pour eux: celui qui donne ne devient jamais riche. De plus il donne un bon exemple.

Quand vous voyez un riche, demandez-vous combien il a fallu faire de pauvres pour le faire.

J'étais à l'enterrement de la mère d'un ami qui m'a dit: regarde, les morts pourrissent tous de la même façon et à la même profondeur qu'ils aient été riches ou pauvre.

Que vous croyiez en un Dieu ou non, partagez et vivez simplement ... ça rend heureux !"

Economisez un peu d'argent, placez-le dans une ONG ...

"Amassez-vous des trésors dans le ciel, là où ni les vers ni la rouille n'attaquent, où les voleurs ne dérobent: Où est ton trésor, sera ton coeur"



N'amoncelez pas des trésors sur la terre.



Lors de ma mise à la retraite, les taux d'intérêt se situaient aux environs de 8 % ils sont descendus maintenant à environ 1,25 %: ils sont même devenus inférieurs à la dévaluation de l'argent. Si vous placez de l'argent, vous donnez donc à un organisme bancaire, non seulement votre argent mais encore un petit boni. Vous enrichissez les banquiers. Dieu sait ce qu'ils inventent pour gagner plus !

Au leu de placer son argent on peut le dépenser. Mais si vous le dépensez, c'est aussi aux banques que vous donnez, car les banques ont aussi investi chez les vacanciers.

Ne mettez plus rien dans les banques, prêtez vous -mêmes à quelqu'un... c'est illégal, alors que ce que font les banquiers est légal !

Je suis sûr que vous allez vous poser des questions sur les législateur ... c'est un bon début ! Repenser la façon dont vous votez.

N'investissez pas dans l'immobilier, vous avez sans doute vu les matériaux qu'ils utilisent et les prix qu'ils vous proposent.

Votre accumulation ne les intéresse plus, ils veulent que vous dépensiez tout car ils ont investi dans tout. Ils vont économiser en se débarrassant de leur personnel et gagneront encore plus !

Supposions que vous donniez votre argent à une ONG pour achetez un appareil pour une hôpital en brousse. Vous ne donnez que fort peu aux pauvres: la plus grande partie de votre don va au prix d'achat de l'appareil et à la banque qui a investit dans la firme qui le fabrique. Même les dons que vous faites aux pauvres profitent aux riches ... Accumulez dans un endroit où ni les vers ni la rouille ne détruisent ... !

Matthieu 6:19-21
N'amassez pas de trésors sur la terre, où les vers et la rouille abîment, et où les voleurs dérobent ; amassez-vous des trésors dans le ciel, là où ni les vers ni la rouille n'attaquent et où les voleurs ne dérobent: Là où est ton trésor, sera aussi ton coeur.
Matthieu 19.21-24
Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, vends tout ce que tu as, donne-l'argent aux pauvres: tu auras un trésor dans le ciel. Alors viens, et suis-moi. Après avoir entendu cela, le jeune homme s'en alla tout triste: il avait de grands biens. Jésus dit alors à ses disciples: un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. J'ajoute qu'il est plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.

La propriété privée



Parabole du gérant infidèle Evangile selon Luc Chapitre 16: 01-15

Un homme riche (richesses injustes) avait un gérant, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. Il l'appela, et lui dit: Qu' entends-je dire de toi ? Rends-moi compte de ton administration: tu ne pourras plus administrer mes biens. Le gérant se dit: Que ferai-je, puisque mon maître m'ôte l'administration de ses biens? Travailler à la terre? je ne le puis. Mendier? j'en ai honte. Je sais ce que je ferai, pour qu'il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand j'aurai perdu mon emploi.

Il fit venir chacun des débiteurs de son maître, au premier il demanda: que dois-tu à mon maître ? Cent mesures d'huile, répondit-il. Il lui dit alors: Prends ton contrat, assieds-toi vite, et écris cinquante.

Ensuite à un autre il demanda: que dois-tu ? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton contrat, et écris quatre-vingts.

Le maître (Dieu) loua ce gérant trouvant qu'il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l'égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière.

Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu'ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer. Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes.

Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ? Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ? Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'argent. Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui. Jésus leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.



Les richesses injustes



Les richesses injustes représentent les biens de ce monde, ils sont trompeurs parce qu'ils disparaissent après la mort. Ils ne servent que durant notre vie sur terre. Ce biens sont par, exemple, notre maison, notre auto, notre compte en banque ... "L'argent trompeur", c'est l'argent simplement l'argent que nous utilisons tous les jours ici-bas.

Ils disparait mais nous pouvons l'utiliser pour nous faire des amis , des amis qui eux ne disparaîtront pas. Lors de notre passage sur Terre nous devons gagner le ciel en nous faisant des amis. Partageons nos bien ...

Ces biens furent mise à notre disposition par Dieu, pour être utilisés en ce monde uniquement. Certains les accumulent: si ceux-ci ont accumulés ces biens aux dépens des autres, ce sont donc des richesses injustes.

Parmi les nombreux groupes humains décrits par l'histoire certains considéraient que la terre était un bien commun mis à la disposition de tous. Ainsi dans les Réductions jésuites en Amérique du sud, les familles recevaient de la communauté une surface cultivable proportionnelle à leurs besoins. Quand ces besoins diminuaient, l'excédent de terre revenait à la communauté qui redistribuait.

Ces groupes considéraient que la terre n'appartenait pas à l'homme et qu'elle était mise à sa disposition par les dieux.

La même idée se trouve aussi dans la bible qui dit que la terre fut mise à la disposition des hommes ... elle ne leur appartenait pas. Un homme ne peut vendre la terre ni la louer. Chez les juifs, la "Terre Promise" appartenait à Dieu: payer un impôt foncier aux Romains était une injure à Dieu (Rendez à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu ce qui est à Dieu).

Une des erreurs du capitalisme est de croire et de de faire croire que la terre puisse être négociée.

Certains possèdent d'immenses domaines et d'autres de tous petits lopins de terre. Il y a des très riches et des très pauvres. Les richesses ne sont plus distribuées selon les besoins. Ceux qui ont ou ont reçu en héritages de grands terrains ont certainement trouvé une "astuce" pour les prendre aux pauvres et accumuler.

De l'égalité initiale on a créé une inégalité.

Les terrains de ces riches sont non seulement très grands, ils sont clôturés et de ce fait inaccessibles. Qui a décidé qu'un bien commun pouvait-être vendu ? A qui a-t-on payé ?

La question qu'on peut se poser est : combien a-t-il fallu faire de pauvres pour construire un de ces riches. Pour quantifier un riche dans une région déterminée. On devrait donc dire: ce riche vaut autant de pauvres.

Redistribuer les terres n'est donc qu'une simple justice: c'est rendre à Dieu ce qui est à Dieu.

On va dire que je suis un "sale communiste" parce que je suggère de permettre à la communauté de disposer de ce qui fut mis à la disposition de tous: de rendre à la communauté ce qui appartenait à la communauté.

Les papes ont aussi accumulé, notamment pour former les Etats Pontificaux: imiter les rois de ce monde. Ce fut l'un des effets pervers de l'alliance avec Constantin. On comprend maintenant pourquoi Jésus ne voulait pas que son royaume soit de ce monde.

Les papes ont adopté le manières des riches ...



Gérer les richesses injustes



Le gérant des richesses injustes, c'est vous. Si vous placez votre argent injuste dans une banque, la banque vous donne un intérêt inférieur (±1,5 %) à la dévaluation de votre capital. Mais elle place votre argent à plus 6 % au gouvernement grec, par exemple. Les banques placent notre argent à des taux usuraires et se plaignent de ne pas gagner d'argent ...

Ils prêtent votre argent. Ils ne vous payent pas d'intérêt, mais voudraient en recevoir eux. Les banquiers se font des ennemis avec votre argent.

Vous auriez pu prêter vous-mêmes directement aux grecs par exemple. Vous leur auriez demandé l'intérêt que donne la banque et vous vous seriez fait des amis et vous n'auriez rien perdu.

Si la banque agissait comme ce gérant que décrit le Christ dans la parabole, elle aurait diminué l'intérêt demandé aux grecs. Mais chacun sait que les banques n'appartiennent pas au Christ.

"... Il fit venir chacun des débiteurs de son maître, au premier il dit: Combien dois-tu à mon maître ? Cent mesures d'huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton contrat, assieds-toi vite, et écris cinquante ... Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu'ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer ...

Luc 6:30 et 31
Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare.
Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.