J. P. ton Dieu ne ressemble-t-il pas fort à Allah ?

T. B. et A. A.-C. m'avait demandé d'aider Am., une jeune algérienne qui devait présenter un travail de génie génétique. Elle devait expliquer comment préparer une race de souris transgéniques capable d'exprimer tous les gènes humains de l'Hémoglobine et parmi eux HbS, le gène de l'anémie à cellules falciformes. C'était un travail à la fois long et rude. Nous lisions des articles en rapport avec le sujet, tentions de comprendre d'abord, et d'expliquer ensuite les diverses méthodes proposées.

Nous prenions régulièrement de courtes pauses. Pendant l'une d'entre elle, Am. me demanda à brûle pourpoint:

"Dis, Jean-Pierre, ne trouves-tu pas qu'il y a une étonnante ressemblance entre ton Dieu et Allah?"

Parler de similitude était à la fois nouveau et intéressant. D'habitude, on cherche les différences, mais Am. me parlait clairement de similitudes.

Une similitude totale signifiait que nous avions le même père et que nous étions frères et soeurs. Une ressemblance parfaite ne faciliterait pas le travail de Satan

J'avais un jour posé cette question de similitude à l'Abbé C. D. spécialiste local de l'oecuménisme. Scandallsé, il m'avait dit que les deux Dieux étaient tout à fait différents. Les ressemblances ne semblaient pas l'intéresser beaucoup.

Cette remarque me faisait comprendre pourquoi le dialogue oecuménique est si difficile: au lieu de chercher ce qui nous unit, nous cherchons ce qui nous sépare ... que ce soient des musulmans ou même d'autres dénominations chrétiennes ... Chercher les points de divergence permet de longues discussions stériles en vidant plusieurs bouteilles de Cognac ... pour les catholiques bien sûr ...

Les Scribes ont, de tous temps montré une rigidité un peu névrotique.

S'il est vraiment "le malin", Satan aurait-il divisé un Dieu d'amour unique en trois Dieu différents: Allah, Yahweh et le Dieu des chrétiens ? Diviser Dieu permettrait de faire des guerres ... et donc le mal. Pour bien réussir son coup, il aurait camouflé la manoeuvre ... Le théologien moyen n'y verrait que du feu !

Diviser les religions a déjà permis de très belles guerres, mais diviser Dieu cela en ferait d'autres ... Le sang coulerait !

Le pardon des péchés.

Au cours d'un autre pose, Am. me demanda si j'aimais le vin. Je lui répondit que oui. Elle continua en disant qu'elle aussi trouvait le vin très bon.

"Mais, pour toi c'est un péché ! " lui dis-je.
"Ce fut un péché, mais Allah m'a pardonné ce péché, tu sais, Allah pardonne"

En discutant ainsi, beaucoup de similitudes apparurent entre Allah et le Dieu des chrétiens concernant le pardon... Il n'est bien entendu pas toujours évident de discuter de ces points avec des théologiens ...

Ils savent tout !

Lesbos:
"unité dans l'amour de l'autre"

Le pape François a compris que pour commencer l'unité, on devait choisir un objectif commun. Il a choisi la loi d'amour. Il fit donc une courte visite à Lesbos le samedi 16 avril 2015.

Le pape François y rencontra deux Patriarches Orthodoxes de deux dénominations différentes qui avaient eux aussi décidé de visiter l'immense camp de réfugiés qui se trouvait là. Ils partageraient ensuite le repas frugal de ces réfugiés.

Ils ont déclaré que la Méditerranée était un immense cimetière où se sont noyés des milliers de réfugiés. Ils ont lancés sur les flots trois couronnes de fleurs, comme François l'avait déjà fait en Italie à Lampedusa.

MSF

Ces trois écclésiastiques qui avaient laissé leurs différences de conception au vestiaire, ils ne retenait qu'un seul point qui était leur dénominateur commun: aider ceux qui souffrent et donner un signal fort à une Europe devenant progressivement très raciste.

Leur attitude est assez inhabituelle, d'habitude l'Eglise Catholique, par exemple ne considère que ce qui sépare, comme dans la parabole de la paille et de la poutre. On voit la paille dans l'oeil de l'autre ... Mais cette fois les leaders ont choisi quelque chose qui les unit et pas ce qui les sépare... Ce fut un succès.

Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? (Luc, 6: 41)

Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.
À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jean, 13: 34-35)

Karl Marx, Che Gevara ... furent présentés comme des mauvais. Il fallait les éviter, car leurs conceptions étaient très différentes des nôtres: ils nous auraient entraînés au péché. En réalité, ils partageaient le même désir que nous d'aider ceux que l'on exploite. Ils était eux aussi scandalisés par la pauvreté des masses. Certains se souviennent sans doute encore de ces évêques Sud Américains ou espagnols qui préferaient les riches aux pauvres: le Cognac des riches est meilleur que la "gnole" des pauvres

Il y en allait de même avec la théologie de la libération. On condamnait cette théologie qui aurait utilisé une approche marxiste du problème, mais on oubliait que le but réel de cette théologie était de libérer les plus démunis, pas de faire de la théologie.

On aurait pu s'unir à Marx ou au Che pour aider les pauvres, mais on a préferé se battre entre théologiens, aider les riches faciliter la tâche de Satan ...

On défendait les soi-disant "valeurs" capitalistes. Oubliant que la richesse des américains s'est faite en tuant pas mal de pauvres. Le capitalisme n'est pas athée, il est simplement idolâtre et criminel.

Je me demande si la CIA n'a pas récompensé certains naïfs.

Charité et Partage.

Zin, un autre ami musulman eut avec moi de fréquentes discussions sur le partage.

Il élargit amplement ma manière de voir la charité. Quand on donne, on doit calculer pour voir si l'on donne assez. Donner c'est aller à la banque et ce n'est pas pas vider le fond de ses poches, disait-il.

"Tu vois ce mendiant là ! Il mendie pour lui, mais aussi pour le reste de sa famille. Il doit comme nous acheter des bonbons et des glaces pour ses gosses, des fleurs à sa femme, payer ses notes de gaz ... et pour tout cela tu ne lui donne que 10 cents ... Ce n'est pas ce genre de charité que nous devons faire, mais la justice que nous devons rendre ... partager. Combien faut-il faire de pauvres pour faire un riche comme toi ou moi... Songes-y".

On peut faire le calcul ...

Quand tu donnes, c'est un problème entre Allah et toi, quand il reçoit, c'est un problème entre Allah et lui. Si tu comptabilises ce qu'il fait avec ce que tu donnes, il n'est plus libre ... Or celui qui reçoit n'est pas ton esclave ... Il reste libre. Chez vous on dit "ta main gauche doit ignorer ce que fait ta main droite.

Il me parla ensuite du Ramadan. Plus qu'un simple jeûne, le Ramadan est l'occasion d'un partage. On se rapproche d'Allah en partageant ...

Il y a beaucoup pour nous réunir ...

Au début il n'y avait qu'un seul Dieu, mais le "diviseur" l' a divisé ensuite

"L'idée d'un Dieu unique divisé ensuite"
me semble la plus probable me dit une amie, hier en revenant de la messe.

"Satan a intérêt à tout diviser, ainsi il peut faire des guerres, faire se sauver des réfugiés, faire germer l'égoïsme, éclore le racisme ..."

Il serait certainement très utile de réaliser une liste des objectifs positifs communs aux religions ainsi qu'une liste des principales cibles qui ont été utilisées par Satan jusqu'à présent.

Le Jeudi Saint, il y eut une manifestation des musulmans de Wavre contre les responsables des attentats terroristes ... Nous étions deux catholiques ... C'est une honte, un repli ! Le racisme existe aussi ...