AVANT DE PARLER UNITE
Chassons le diable hors de l'Eglise Catholique



La Hiérachie de l'Eglise doit réflechir à la seule chose qui la justifie la loi d'amour du Christ. Elle doit s'allier à tout ceux qui veulent que la paix régne entre les hommes. Avec eux elle doit opposer la loi d'amour du Christ "aimez-vous les uns les autres", à la seule loi qui est maintenant mondialisée: "haissez-vous les uns les autres", Stoppons les batailles infantiles avec les autres dénomination et unissons nous pour diffuser la loi du Christ. Le reste est inspiré par Satan.

Le Message du Christ:

Jean 13.34
Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres;
comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
Jean 13.35
Tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autress.
https://www.info-bible.org/lsg/43.Jean.html#13

Papes, Cardinaux, Evêques et Prêtres sont des hommes et donc des pécheurs. Quand le Christ parla de Grands Prêtres, Prêtres, Scribes ... il parlait du futur. Le Christ n'a pas été envoyé par son Père pour nous parler du passé, mais pour nous préparer à l'avenir !

Dire "Sa Sainteté" au Pape cache en partie le fait que Pape est un pécheur comme chacun de nous.

Les Eglises ne sont que des outils utilisés par le Christ pour diffuser son message d'amour. Ce qui est important, c'est le message.

Face à la mondialisation du "Exploitez-vous les uns les autres !", de Wall Street opposons le "Aimez-vous les uns les autres !" du Christ.

A l'égoïsme, opposons l'altruisme.



1. Luxe princier du Vatican et pauvreté du Christ.



1. L'hypocrisie


Le Christ parla beaucoup des Grands Prêtres, Prêtres, théologiens, anciens, pharisiens, rarement pour en dire du bien :

Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l'hypocrisie (Luc 12.1).

Il a vu comment des Scribes avaient remanié la Bible pour en faire un outil facile à utiliser. Que pense-t-il des théologiens contemporains ?

En juin 1965, j'étais allé à Rome présenter un travail scientifique. Des chercheurs du monde entier qui étaient présents en ont profité pour visiter le Vatican.

C'était un congrès mondial. Les chercheurs venaient d'un peu partout, beaucoup étaient athées. Ils prenaient force photos, la visite du Vatican était considérée comme le "must" touristique du Congrès. A Rome on visite les vestiges de l'empire romain et le Vatican.

Je fus ébloui par la splendeur des lieux. Elle me rappelait, mais en plus grand, Versailles, Buckingham Palace ou the White House: bref la résidence d'un très grand chef d'Etat, pas celle de l'ambassadeur du Christ qui était lui humble et discret.

Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids: mais le Fils de l'homme n'a pas un lieu où il puisse reposer sa tête (Luc 9.58).

Nous étions loin des chemins poussièreux de Palestine.


2. Le Royaume du Christ est redescendu sur la terre


"Le Royaume du Christ n'est pas de ce monde" avait dit Jésus à Pilate (Jean 18:36)

Comme il l'avait fait pour Jésus, Satan avait montré aux premiers chrétiens l'avantage de fonder un grand royaume comme ceux des rois du voisinage, de revenir sur terre. Si le Christ remit de suite Satan à sa place, les premiers chrétiens , quant à eux n'ont pas hésité.

Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre,
et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux." (Luc 4:5 et 6)


Fini les persécutions, on s'alliait aux puissants de ce monde ... le Pape allait monter en grade et en considération !

Naturellemnt, Constantin mettrait de l'eau sur le "feu allumé par le Christ" (Luc 12:49). Ce qui est original, c'est de voir un petit pape qui, sur le terrain, faire un accord avec un guerrieir sans l'accord de son chef, le Christ. En effet, Constantin était un militaire païen, donc un homme qui tuait son prochain, donc un disciple de Satan. Grâce à ce pape, le Christ avait fait un accord indirect avec Satan: Chapeau pour le pape. Comme Judas, il livra le Christ à l'ennemi.

Ce n'est sûrement pas le moment de parler d'infallibiliré pontifidale ... Il y a un moment pour tout !

Maintenant, Satan n'hésitera plus à s'attaquer aux papes. Le pape François connaissant ce danger nous demanda de prier pour lui.

Ceci montre bien que nous devons prier pour le pape.

Les tentations du Christ au désert avaient aussi un sens didactique, elles indiquaient que le diable essayerait tout avec tous. Tenter le Christ n'était qu'un début, une mise en bouche ! Tenter le pape c'était mieux.

Suite aux accords avec Constantin le "Royaume de Dieu" fut donc rapatrié ... cela simplifiait le travail de Satan ... les cardinaux sont en effet d'un matière plus malléable que celle du Christ: certains sont envieux, orgueilleux ... juste ce qu'il fallait pour le Malin. Il avait appris dans les autres palais comment manipuler les courtisans: La pauvreté c'était bon pour le Christ, avec Satan, il y n'y eut que fastes et luxe. La visite des lieux vous montrerait ce que je veux dire.

Et la gloire de ces royaumes ... m'a été donnée, et je la donne à qui je veux."(Luc 4:6)

L'ambassade du Christ sur terre est donc devenu l'un des endroits des plus luxueux de la planète. Mais le Christ y avait un voisin maintenant ... et quel voisin !

Ne minimisons pas cette mésallince. La répétition de ce type de mésalliances expliquera bien des choses !


3. Satan était en terrain connu.


Si Luther a quitté Rome, c'est parce qu'il voyait clair dans le jeu du "Malin". Au lieu de regarder la paille dans l'oeil de Luther, Nous aurions mieux fait mieux de regarder s'il n'y avait pas une poutre dans le nôtre ... et réfléchir. Nous nous croyions les "bons",Luther ne pouvait être que le "mauvais" ... :

Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? (Matthieu 7:3)
Pourquoi m'appelles-tu bon? Dieu seul est bon (Luc 18:18).


Brûler vif un "hérétique", ressemblait à ce que faisaient les grands du monde avec leurs opposants et à ce qu'aurait fait Satan avec les siens, pas le Christ !

Jésus n'aurait jamais fait de mal à personne, ce n'est doc pas lui qui inspira les employés du Vatican au nombreux meurtres.

Satan etait donc devenu l'une des bases du "Droit Canon". C'est sans doute un canon pour tirer dans les coins. Ce "Droit Canon" est toujours utilisé par l'Eglise ... qui ferme les yeux sur la solidité ses bases et le rôle que joua Satan dans sa conception.


4. Le Pape François veut une Eglise pauvre


Le nouveau pape fut consterné par ce qu'il découvrit !
Il décida de faire face à Satan et de ramener le Christ.
Il aura besoin des prières de tous !

Qu'il soit prudent, Satan ne se laissera pas faire !



2. Satan s' attaque à la tête de l'Eglise



Satan divise l'Eglise.


Si Satan s'était introduit c'était pour "saboter le système".

Maintenant qu'il était dans la place, Il décida de diviser l'Eglise. Il encouragea l'Orgueil des Papes, Monarques absolus, et celui des leurs courtisans. Ceci permit la première division:

Il y eut un choc entre la forte personalité de Martin Luther et l'orgueil des responsables de l'Eglise. Les Monarques absolus se sentirent insultés ... par ce petit moine "prétentieux". Il suffisait à Satan de chatouiller l'orgueil du "Magistère de l'Eglise catholique". Croyez mon expérience, la hiérarchie catholique est très susceptible, l'orgueil l'aveugle souvent ! (http://genemol.org/vatican/AD.html)

"Il y a encore des jeunes qui se poussent, ils veulent se déguiser eux aussi en cardinal"! L'ambition se perpétue ... Satan les attend, toutes fourches dehors !


Luther fuit les corrompus.


Martin Luther a vite compris la stratégie du fourchu et il s'est éloigné !

Il risquait de finir ses jours, brûlé vif sur un bûcher, la manière chrétienne de dialoguer à cette époque. C'était ainsi qu'on "s'aimait les uns les autres" alors.

Satan avait introduit le "détestez-vous les uns les autres"

Avec un peu de perspicacité et beaucoup de prières, on aurait pu éviter la séparation. Mais l'Eglise ne savait pas ce qu'était un dialogue et elle ne le sait pas encore maintenant.

Naturellement, la prière et Satan ... !

Il faudrait organiser une grande "vente réclame" de matériel pour laver les pieds !

[Jésus] se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. (Jean 13.4)
Ensuite il versa de l'eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint (Jean 13.5).


Les évangiles expliquent clairement que le chrétien doit être humble. Jésus, lors de la Dernière Cène a expliqué et montré par le lavement des pieds comment un chef devait lutter contre son propre orgueil.

Cela n'avait aucun rapport avec les habitudes de ce monde.

Visitez le Vatican, et vous saurez ce qu'est l'humilité !


l'Eglise, les puissants et la calomnie.


L'Eglise catholique ne dialogue toujours pas: elle est persuadées qu'elle sait tout. Ainsi, écrire à mon évêque, c'est comme écrire à un haut fonctionnaire, pas à un frère en Jésus Christ. Croient-ils en Jésus ? Un évêque belge est d'ailleurs un fonctionnaire, un fonctionnaire concordataire. Il a un rang et un traitement (salaire) de ministre !

La Hiérachie catholique utilise le message du Christ pour endormir le peuple ! Souvent les grands de l'Eglise ne fréquentaient que les riches ... et Karl Marx défendait les pauvres ! Vous vous rendez compte ... défendre des ouvriers ... !

Au lieu d'encourager les pauvres à se laisser exploiter par les riches ... Marx encourage les pauvres à ne pas se laisser fira, il cherchait la lutte des classes ... dira-t-on !

Karl Marx osa dire que la religion était "l'opium du peuple".

A son époque, Luther fut abondamment calomnié. Comme chacun sait le Christ ne calomniait pas ... quand j'allais "au catéchisme", on calomniait encore Luther en racontant d'incroyables histoires pour le dénigrer ...

Le Christ n'a jamais aimé les Calomnies ...

La calomnie détruit l’œuvre de Dieu, car elle naît de la haine (Pape François: Méditation Matinale en la Chapelle de la Maison Sainte Marthe le Lundi 15 avril 2013)

Au lieu de condamner Luther, on aurait pu prier pour son âme ... Mais il n'est sûrement pas dans les habitudes de Satan de pousser ses adeptes à la prière, il a toujours préféré les pousser au mal.

Il a bien réussi !

Luther est donc parti, je serai parti moi-aussi ... Le Christ nous avait appris à reconnaître les faux-prophètes et à choisir nos fréquentations.


La chute du sytème et retour vers les pauvres.


Le dernier pape, voyant l'édifice s'effondrer, s'est enfui. On dut en chercher un autre, quelqu'un qui avait une vocation de pompier: le pape François.

Cela devait être grave, ils n'ont pas hésité à prendre un jésuite. Le Pape François osa ces paroles extraordinaires:

" Je suis un pécheur ... priez pour moi !"

Ces franches paroles sont pour moi une nouvelle preuve de l'existence de Dieu. Ce pape péche peut-être autant que ses prédécesseurs, mais au lieu de nous montrer Satan, il nous pointe le Christ.

Il ne dit pas je suis "Sa Sainteté, je prierai pour vous", car il sait que le pape est un homme comme nous, un pécheur, mais il peut prier pour nous.

Satan avait proposé au pape François un merveilleux appartement, des écharpes d'Hermine, des chaussures rouges en cuir fin, une BMW de grand luxe ... il avait tout refusé. Il refusa ainsi de s'agenouiller devant Satan et l'adorer. Il a conservé sa chambre dans un Motel, revêtu une soutane blanche tout à fait ordinaire; il a aussi gardé ses godillots noirs et pris une voiture populaire.

Le Christ était revenu. Il avait chassé les démons, comme dans le Nouveau Testament !

François s'est libéré des service de sécurité et a refusé les voitures blindées. Sa survie ne comptait pas. Ses bains de foules tenaient plus de la fête familiale que des défilés en Mercedes Blindées à Nuremberg ou à Berlin. On avait enlevé la mise en scène et on est revenu à la simplicité du dimanche des rameaux.

Martin Luther peut revenir ... Les locaux sont en voie d'assainissement ...

Ce serait rêver que de croire que Satan va rester inactif ! Nous devons continuer à prier:

François est un agneau entouré de loups ...



2. L' "élection" pontificale



a) Qui choisir


L'élection pontificale n'est pas démocratique: c'est une "petite combine". Avec tous les tripotages qu'elle implique, elle posera certainement des problèmes si jamais on en discute avec d'autres dénominations.

Le Pape est-il le délégué du Christ ou celui des cardinaux ? Quel sera le sexe et l'âge des électeurs ? Qui élira ? Quel rôle joueront les femmes dans l'opération ?

Qui financera le système. On voit en effet que le nombre des fidèles, de prêtres ... ne fait que diminuer. Il y aura des sacrifices à faire ... qui les fera ?

Il est possible que les autres dénominations désirent rajeunir les cadres, prendre des gens de l'âge du Christ par exemple, ou alors des femmes (ce qui irait à l'encontre de certaines habitudes machiste héritées des nomades du désert).

Que fera-t-on de ceux qui sont en trop ?

b) La combine actuelle


Des cardinaux élisent le Pape. Le Pape nomme aussi des cardinaux. Voila la combine: même un homme stupide peut calculer combien un pape doit nommer de cardinaux de son bord pour déterminer un successeur de ce bord.

Le Washington Post avait étudié ainsi les successeurs possibles de Jean Paul II. Celui-là ne laissait rien au hasard. Le Christ c'est bien, mais il faut quand même être prudent ... la prudence c'est mieux. Jean-Paul II et Benoît XVI étaient très prudents, ils ont ainsi nommé pas mal de cardinaux assez conservateurs. Ils ont ajouté leur sécurité à celle du Christ !

c) Du pouvoir absolu à la communion


Les chefs d'Etat sont toujours reçus dans des salons en marbre. La pluie tombe toujours sur la foule reçue sur la place St Pierre: Rome ne s'est pas refaite en un jour ... Si vous allez à Rome et n'êtes pas chef d"Etat, munissez-vous d'un parapluie ... et d'un parasol !

Le Christ n'a jamais rencontré q'un seul chef d'Etat; le roi Hérode (au moment de son jugement):

Quand Pilate entendit parler de la Galilée, il demanda si cet homme était Galiléen;
et, ayant appris qu'il était de la juridiction d'Hérode, il le renvoya à Hérode, qui se trouvait aussi à Jérusalem en ces jours-là.
Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie; car depuis longtemps, il désirait le voir, à cause de ce qu'il avait entendu dire de lui, et il espérait qu'il le verrait faire quelque miracle.
Il lui adressa beaucoup de questions; mais Jésus ne lui répondit rien.
Les principaux sacrificateurs et les scribes étaient là, et l'accusaient avec violence.
Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris; et, après s'être moqué de lui et l'avoir revêtu d'un habit éclatant, il le renvoya à Pilate (Luc 23: 6 - 11).


Dans certaines autres dénominations, Il existe un sens plus poussé de la démocratie. L'Eglise catholique est restée au stade du pouvoir absolu des rois, un souvenir du passé, du temps des Etats Pontificaux par exemple. Ce souvenir pourrait donner l'impression que l'Eglise est au service des puissants.

Le nouveau type de lavement des pieds introduit par le Pape François est une ouverture vers d'autres horizons: laver les pieds d'une musulmane dans une prison !

Mon curé va cesser de me laver la tête; il me lavera maintenant les pieds ... Chauve, j'ai plus de pied que de cheveux ... Il faut faire travailler les prêtres.



3. La nationalité du pape



a) La suppression des jésuites


Les Papes italiens ont eu un grand pouvoir politique dans les pays latins où règnaient les rois Bourbons. On aurait pu croire que "les Bourbons" utilisaient Dieu pour gouverner le monde.

La Compagnie de Jésus gênait la politique coloniale des Bourbons. Clément XIV supprima simplement l'Ordre des jésuites. On est amis ou on ne l'est pas. De semblables stupidités ne devraient plus se reproduisent. elles prouvent cependant que Dieu n'est pas au volant. A londres des souverains utilisent le pouvoir religieux. A Rome aussi !

Certains souverains non-Bourbons ont contré cette décision pontificale. Sur leurs terres, ces décisions n'eurent jamais cours. Grâce à l'impératrice de Russie, la Compagnie de Jésus continua à exister.

La suppression des Jésuites fut-elle une décision de Dieu ou de Satan !

Jésuites, ne faites plus de voeux d'obéissance sans réfléchir ! Obéissez plutôt au Christ ! C'est un ami plus sûr.

Le pape ne dirigeait donc qu'une simple dénomination dans le Sud de l'Europe, pas l'Eglise universelle ?

L'histoire des Jésuites révèle le vrai visage de l'Eglise.

Saint Ignace aurait du réfléchir ! Le pape d'alors était déjà un chaud lapin ... C'était très connu ...



b) Un Pape anti-quelque chose --- > un Pape polonais et anti-communiste


Pour remplacer Paul VI on a parlé de prendre quelqu'un venu de l'autre côté du rideau de fer, le choix du Christ ne semblait pas fort important... par contre la location de l'élu était un enjeu politique majeur.

Choisir un pape polonais, c'était choisir un pape anticommuniste. Avec des papes de ce genre on pouvait réactiver la" Guerre Froide". Jean-Paul II fut élu et la guerre foide fut solidemenr réactivée

Le nouveau pape serra la main de Pinochet et enguirlanda les sandinistes: Ronald Reagan se frottait les mains. L'Eglise de Rome était à ses pieds. Elle flattait le dictateur de droite et condamnait ces sales communistes ...

Ce pape représentait-il Ronald Regan ou Dieu ... Le Capitalisme ou l'Evangile ?

Les superpuissances avaient s'était attribuées chacune une moitié du Monde. Naïf, Jean-Paul II croyait que les pays de l'Est étaient plus exploités par l'URSS que l'Amerique du Sud par les USA. De sa crédulité naquit sa forte dépendance vis à vs du capitalisme. Rome préferrait l'idolâtrie capitaliste à l'athéisme communiste. Rome oublia surtout l'Evangile !

Le Capitalisme et le Marxisme viennent de l'homme, l'Evangile de Dieu !

Il avait le choix, l'Evangile, l'athéisme ou le capitalisme ... Il a pris le Capitalisme !

Satan avait gagné, l'Eglise avait opté pour l'idolâtrie.

Jean Paul II bloqua ensuite le dossier de canonisation de Mgr O. Romero, tué par un élève de l'école de la CIA ... Romero voulait appliquer l'évangile aux pauvres. Le pape l'avait pris pour un marxiste. Ce pape, un vrai ... saint homme !

Jean Paul II fut un pécheur comme vous et moi et comme tous les autres saints d'ailleurs ! savoir qu'il y des saints pécheurs renforce la confiance que je puis avoir en l'amour de Dieu ...

Depuis Constantin l'Eglise de Rome s'est très souvent laissée inspirer non plus par les pauvres, mais par les riches et les puissants ! Pourquoi le Christ recherchait-il les pauvres ...? On mange mieux et on boit mieux chez les riches ... leurs vins sont si fins !

En choisissant telle ou telle nationalité on pouvait "choisir" quelqu'un plus conforme à certaines idées politiques. Par exemple Jean-Paul II était plus conforme à la politiques de "guerre froide" qu'au pacifisme. Faire une Guerre, même Froide à ces sales communistes ...

On s'éloignait des catacombes et des premiers chrétiens.

c) Jozef Ratzinger aux jeunesses hitlérienne


Tout le monde connaissait le programme d'Adolf Hitler. On savait comment il se débarassait des bouches inutiles et il avait exposé son antisémitisme ...

La nuit de Cristal (Reichskristallnacht) se déroula dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 et dans la journée qui suivit.

Jozef Ratzinger préferra la collaboration au martyr: il s'inscrivit aux jeunesse hitlérienne:

"À Cologne comme ailleurs, des bandes nazies se livraient des combats de rue avec les communistes; cela faisait partie du tableau. Il a tout juste quinze ans lorsque, le 1er mai 1933, il voit défiler dans sa ville les énormes colonnes de SA investies depuis le début de l'année du pouvoir, un plein pouvoir qui légitime désormais toute forme d'arbitraire." (https://fr.wikipedia.org/wiki/Heinrich_Böll)

Benoît XVI réconforta certains ex-fascistes italiens et espagnols par son passé et son inscription aux jeunesse hitlériennes, mais moi, il m'effayait.

Le curé et un des vicaires de ma propre paroisse sont morts au camp de concentration NAZI de Neuengamme ... Si Jean Paul II n'aimait pas les communistes, j'avais quant à moi gardé un très mauvais souvenir des NAZIs.

d) Faire du chiffre !


Publier que le Pape représente plus de un milliard d'êtres humains montre aussi à certains l'intérêt qu'il y a à le mettre de son côté. Je suis sûr que certains services secrets se pressent aux portillons du Vatican. Avoir le Pape de son côté, fait un peu "Gott mit uns".

Je me demande si dans ce milliard tous aimaient leurs prochains ... j'en doute ! Je pense qu'il s'agit d'un milliard de baptisés.

Il existe des lobbies au Vatican, des lobbies où on place des pions déguisés en cardinaux ... des pions qui poussent à faire des saints avec des gens que personne ne connait, Les espagnols sont habiles dans ce boulot: ils font des saints avec des Serra et autres Balaguer. On fait des saints au Vatican comme on fait des barons en Belgique.



4. Les femmes et l'Eglise de Rome

Place de la femme (dans l'église).

«Il est nécessaire d'agrandir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l'Église ... Les discours que j'entends sur le rôle des femmes sont souvent inspirés par une idéologie machiste. Les femmes soulèvent des questions que l'on doit affronter. L'Église ne peut pas être elle-même sans les femmes et le rôle qu'elles jouent. La femme lui est indispensable. Marie, une femme, est plus importante que les évêques. Je dis cela parce qu'il ne faut pas confondre la fonction avec la dignité. Il faut travailler davantage pour élaborer une théologie approfondie du féminin. C'est seulement lorsqu'on aura accompli ce passage qu'il sera possible de mieux réfléchir sur le fonctionnement interne de l'Église. Le génie féminin est nécessaire là où se prennent les décisions importantes.»

Pape François: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/19/01016-20130919ARTFIG00508-pape-francois-je-suis-un-pecheur-un-peu-ruse-un-peu-ingenu.php

Pourquoi un homme doit-il décider si une femme peut ou non exercer les fonctions sacerdotales. Certains considèrent peut-être les femmes comme des êtres inférieurs. Ils se considèrent peut-être supérieurs, ayant obtenu de Dieu des Droits spéciaux

Les hommes sont-ils supérieurs aux femmes;

Dieu a créé l'homme et la femme égaux, même si dans la Bible on trouve de fortes traces d'un machisme propre à certaines civilisations nomades antiques.

L' Ancien Testament poserait-il probléme ?

Les femmes sont des créatures de Dieu et Dieu les aime autant que les hommes. Jamais il n' a dit qu'elles devaient être soumises au bon vouloir des hommes. Où l'Eglise va-elle chercher l'origine de ce machisme.

Le Pape François a dit que la porte de la prêtrise féminine était fermée ... ce n'est donc qu'une simple porte à ouvrir, pas un mur à percer.

Pourtant Dieu sait tout ce que Jean-Paul II inventé pour défendre son machisme. Ne s'est il pas arrangé avec Satan pour utiliser le "Droit Canon".

Imaginons une femme attablée entourée de plusieurs personnes. Supposons qu'elle bénisse le pain, le rompe et en distribue les morceaux à son entourage. Je suis sûr que les Christ serait dans ce pain même si cette femme n' a pas reçu le sacrement de l'ordre. J'entend d'ici les hurlement de rois arabes, de certains vieux Cardinaux ... mais je m'en moque ! Le Christ a dit "faites ceci en mémoire de moi" et pas "Soyez des hommes, recevez le sacrement de l'Ordre et faites ceci en mémoire de moi".

De toute façon, il y aura bientôt tellement peu de prêtres qu'on sera bien content d'avoir des femmes.

Le Christ n'a pas été condamné à la croix par une femme, ni par un Gouverneur Romain, mais par un groupe de Grands-Prêtres entourés de leurs admirateurs mâles.

J'écris cela en me proclamant disciple du Christ, or un disciple du Christ n'est pas quelqu'un qui obéit à ceci ou à cela, c'est simplement quelqu'un qui aime son prochain.

Pensez-vous qu'il y aura des femmes pédophiles ?



5. Le mariage des prêtres.

Le célibat obligatoire des prêtres est une chose assez récente. Il y a d'ailleurs des prêtres catholiques de rite orthodoxe qui sont mariés et ont des enfants. La chose n'est pas impossible et se discutera sûrement prochainement.

On se demande parfois si le célibat ne sélectionne pas un certains nombre d'individus ayant de graves problèmes avec les femmes ...

Ayant vécu en Afrique et en Amérique du Sud, j'ai eu des collègues dont les parents étaient missionnaires protestants. Aucun ne fut malheureux et si certains ont perdu la foi, tous ont gardé une grande ouverture aux autres. Leurs parents montraient un dévouement exemplaire vis à vis de la souffrance des autres.

J'ai aussi connu des prêtres catholiques désirant le mariage. En ami, je les ai accompagné et je dois dire que certaines autorités ecclésiastiques montraient un comportement manquant tout à fait de charité. De là mes réfexions sur les problèmes psychologiques ...

Mais je ne connais le problème que de façon anecdotique et je pense qu'un dialogue avec les représentants d'autres dénominations pourra nous éclairer.

Je me pose des questions concernant les fiancés au séminaire, les problèmes conjugaux ...

Il me semble que le clergé régulier devra rester célibataire pour vivre dans un couvent, mais que quitter le couvent devrait être facilité.

Un problème de même type se posera pour les religieuses.



5. La suffisance

Un ami me disait qu'à l'Eglise c'était comme à l'armée. Imaginez qu'un soldat ose dire à l'adjudant qu'ils ont été créés égaux et sont aimés de la même façon par Dieu. Celui qui oserait ainsi s'exprimer ne serait pas jeté en enfer, mais au cachot. Même un saint prêtre aurait du mal à avaler une chose pareille. Les titres "fréres" et "soeurs" sont réservés aux sermons. Imaginez un sermon déutant par "Mesdames et Messieurs ...

Quand vous voyez un évêque déguisé en Saint Nicolas n'allez vous pas voir s'il a des jouets dans sa hotte. Pourquoi y a-t-il des "dignitaires" écclésiasiques: ne sommes nous pas tous égaux ! Pensez-vous que mon évêque me laverait les pieds ... Ce qu'il veut, c'est qu'on le paie bien et qu'on lui rende beaucoup d'honneurs.

Le comportement de la hiérarchie catholique actuelle ne correspnd absolument pas au comportement décrit par le Christ ... Regardez comment les choses se passent dans votre paroisse, votre diocése ... le plus grand parmi vous est-il comme le plus petit

Il s'éleva aussi parmi les apôtres une contestation: lequel d'entre eux devait être estimé le plus grand ?
Jésus leur dit: Les rois des nations les maîtrisent, et ceux qui les dominent sont appelés bienfaiteurs.
Qu'il n'en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert.
Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert? N'est-ce pas celui qui est à table? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert (Luc 22:24-27).
https://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#16


Lorsqu'ils entrent dans l'église, le curé dit "Bonjour Monsieur", aux hommes et "Bonjour Madame" aux femmes. Mais il commence son sermon en disant 'Frères et Soeurs". Une fraternité un peu hypocrite ... Non !

Certains pensent que l'amour que Dieu nous porte est une fonction de notre place dans la hiérarchie. L'Esprit Saint aussi respecterait cet ordre. Il y en a qui confondent le Saint Esprit et la CIA ... Tout dépendrait de votre grade.

Il est très important de se souvenir que Dieu nous a tous créé égaux et pécheurs et qu'il nous aime tous de la même façon: vous lecteur, il vous aime autant qu'il aime le pape. l'Esprit Saint ne dialogue pas plus, ni pas moins avec vous qu'il ne dialogue avec le pape. Vous pouvez vous aussi refuser de l'écouter. Attention, les gens n'aiment pas s'entendre dire cela ... L'adjudant se croit supérieur au simple soldat. L'humilité est conseillée, mais elle doit se battre avec l'orgueil ...:

Matthieu 11, 25
En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi


Entre évêque, on est parfois sans gène:

Lorsqu'il eut atteint la limite d'âge, Mgr R. Mathen fut remplacé. Son remplaçant a dit à la radio (RTBF) qu'avec sa nomination, "on allait siffler la fin de la récréation". Je pense qu'il s'agit sans doute là d'un exemple typique de l'amour fraternel que le Christ nous avait demandé de répandre autour de nous. Nous étions mal partis.

Doit-on appeler les évêques africains par leur prénom ou éviter le racisme.

Avant de quitter l'Université de Louvain pour l'Université catholique de Lovanium à Kinshasa, je suis allé faire mes adieux au Monseigneur qui rectorait alors à Louvain. Ses souhaits furent très chaleureux, mais il me mit en garde contre son collègue de là-bas. Il avait eu "Tharcisse", comme élève: "un gentil garçon, mais un vrai "bantou". Il a fait un brillant doctorat, mais il est resté très Bantou". Arrivé à Kinshasa, je me suis rendu compte que Tharcisse était le prénom de Mgr T. Tshibangu. La colonisation consistait à transformer les hommes. Au Congo belge, les africains devaient se transformer en belges "pour évoluer". Je vis avec plaisir que le Cardinal Joseph Malula était resté lui-même. Les Monseigneurs congolais ne recevaient pas du Monseigneur comme en Europe, il restaient des Tharcisse ou des Joseph.

Un des premiers atouts de celui qui veut dialoguer, c'est le respect des autres ... et la simplicité. Un jour on demanda à Mgr Raymond Hunthausen archechevêque de Seattle comment il fallait l'appeler, il répondit "Ray" ...



Voici la façon dont certains dialoguent


1. demande à mon curé (Jean Louis Liénard)

Monsieur,

Dans beaucoup de pays du Monde les paroisses reçoivent des réfugiés. Avez-vous reçu une dispense de Rome, car je n'ai jamais entendu parler de réfugiés dans notre paroisse.

Bien à vous,

Docteur Jean Pierre Herveg

----------------------------------------------------------------

2. Réponse du curé:

Informez-vous d'abord sur l'immense action de Wavre Solidarité depuis plus de 25 ans, sur le nombre de personnes qui défilent aux permanences d'accueil quasi quotidiennes à la cure, et sur le nombre de colis alimentaires distribués chaque mois, et en dépannage au jour le jour, avant d'envoyer vos questions ironiques... Mais peut-être ne pouvez-vous pas vous en empêcher!

(NDLR: Il parle de beaucoup de choses, pour éviter de répondre à la question ... il cherche à cacher l'absence de réfugiés. Remarquez aussi la petite phrase gentille et chrétienne qui termine le message)

----------------------------------------------------------------

3. Réponse de JP Herveg:
Sans doute pensez-vous que VOUS ne devez pas NOUS informer. Mon message était une question et vous fuyez le problème.

----------------------------------------------------------------

Depuis j'ai écrit à l'évêque du lieu:

à Mgr Jean-Luc Hudsyn
Evêque auxiliaire pour le Brabant wallon
Archevêché de Malines – Bruxelles

Monseigneur,

Je me pose de sérieuses questions sur le doyen de Wavre. On m'a conseillé de toutes parts de quitter la paroisse, mais je refuse de partir. Mon église est et restera ma maison de Dieu. L'église se vide ! Et pas un peu !

Vous savez comme moi que beaucoup de wavriens travaillent à Bruxelles. Ils ne peuvent donc venir à l'église avant 17:00, l'heure de fermeture. L'église est en outre ouverte le dimanche mais uniquement pendant les offices. J'ai demandé au doyen d'élargir la plage horaire. Il a persiflé, en se moquant de moi. il suffit de lire le nouveau papier placardé à l'entrée qui reproduit le précédent. L'Eglise n'est pas un administration et le curé n'est pas un fonctionnaire !

Je tiens à signaler qu'il y a des chrétiens qui comme moi participent aux offices, mais vont aussi à l'église chaque fois qu'ils passent devant. Comme je suis vieux et retraité, venir avant 17:00 ne pose pas problème, mais ceux qui travaillent ...

C'est aujourd'hui que vint le comble. Je lui ai envoyé un mail pour lui demander où logeait la famille de réfugiésque chaque paroisse devrait héberger ... Je pense que le problème des réfugiés nous interpelle tous.

Un autre frère du Christ.

Prof Dr Jean-Pierre Herveg MD
----------------------------------------------------------------

et il m'a répondu
http://www.bwcatho.be/-l-eveque-auxiliaire-56-.html
Cher Monsieur,

Merci de vous préoccuper auprès de mon secrétariat du fait que je prenne des vacances un peu trop longues. Vu le nombre de fois où vous invoquez l’amour fraternel, je suppose que c’est par sollicitude.

Je ne partage pas vraiment votre avis sur la question de la fermeture de l’église de Wavre à 17h. C’est une des églises parmi celles qui soignent le mieux cet accueil du tout-venant. Vous visez les gens qui travaillent : je ne suis pas sûr qu’aux heures où ils rentrent effectivement, ils désirent vraiment passer d’abord par l’église de Wavre avant de rejoindre leurs quartiers, a fortiori s’ils ont charge de famille.

Je ne partage pas votre avis sur la manière dont Caritas international intervient dans l’accueil des réfugiés comme alibi à la charité. Ce sont les évêques eux-mêmes qui l’ont demandé pour que cela se fasse en profitant de leur expertise dans un domaine où les bons sentiments, la bonne volonté et le bricolage individuel ne sont pas à la hauteur des questions à affronter. Cela a très peu avoir avec la parabole du Bon Samaritain par laquelle vous voulez discréditer cette médiation demandée à Caritas (qui se vit en dialogue bien sûr avec les paroisses concernées, chacun ayant sa part à fournir mais en coordination avec Caritas). Quand vous dites : « on donne de l’argent à Caritas pour aimer à notre place », ce n’est évidemment pas de cela qu’il s’agit ni comme cela que ça se passe. J’ajoute simplement que ce samaritain s’est quand même permis de confier cet homme trouvé sur la route à une auberge et à un aubergiste pour qu’il en prenne soin. Il lui a même donné de l’argent… Mais je n’y avais pas pensé - peut-être était-ce dans l’intention que cet aubergiste l’aime à sa place (cf. vos propres paroles : « maintenant on a fait de grand progrès, on donne de l’argent à Caritas pour aimer à notre place » - ce qui est un procès d’intention en fait inacceptable et sur votre paroisse et sur Caritas).

Comme vous ajoutez dans votre mail que « je pourrai grâce à mon site Internet je pourrai diffuser cet échange de propos »… ne me sentant du coup pas vraiment en confiance, je préfère ne pas aller plus loin dans ce courrier et clôturer ici nos échanges. Je ne désire pas contribuer par mail à alimenter une quelconque polémique sur votre site ni un autre site quel qu’il soit.

Je compte évidemment sur votre amour fraternel.

Mgr Jean-Luc Hudsyn
Evêque auxiliaire pour le Brabant wallon
Archevêché de Malines – Bruxelles >br> ----------------------------------------------------------------

NDLR:
Jadis j'aurais pu craindre le bûcher ... il y a le ton; les flammes mais il manque le bois ! Lecteurs d'autres dénominations vous pouvez voir comment on dialogue dans une certaine l'Eglise catholique ... Tout va de haut en bas ! On joue comme les Princes du Moyen Age, le lavement des pieds c'est bon pour le Christ !